';
Image
Valérie Jottreau
Doctorante, PAST
Valérie Jottreau poursuit sa recherche doctorale sous la direction de Dominique Willoughby.
Sa thèse porte sur le cinéma de Philippe Garrel 1970-1979. Silence et Récit, de La cicatrice intérieure (1970) à L'enfant secret (1979).
Directrice de projets interactifs, elle enseigne parallèlement la conception UX design et le management de projet à l'Université de Paris Est Marne La Vallée.
Recherche

Thèse, communications et publications

  • « Philippe Garrel et Antonioni : du discernement », Colloque international Antonioni et après ? La postĂ©ritĂ© de Michelangelo Antonioni dix ans après sa disparition. 2007-2017, organisĂ© par l’UniversitĂ© Paris 8, laboratoire Estca, Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine, 28 & 29 septembre 2017.
  • « Les films Zanzibar (1967-1971) ou le cinĂ©ma, la prophĂ©tie, la vie », ThĂ©orie du cinĂ©ma et des mĂ©dias : approches anthropologiques. PensĂ©e prĂ©-logique, prĂ©-verbale, animiste, mythique. JournĂ©es organisĂ©es par Marie Gueden et Virgilio Mortari, Paris 1 PanthĂ©on-Sorbonne et Sorbonne Nouvelle-Paris 3 en partenariat avec l’EHESS.02.03.17 | 03.03.17.
  • « La musique du silence. Le paradigme musical au sein des avant-gardes cinĂ©matographiques des annĂ©es 20 aux annĂ©es 70. » SĂ©minaire doctoral D. Willoughby, avec CĂ©line Pluquet, novembre 2017.
  • « Que le film Ă©pouse... Le triptyque cosmique de Philippe Garrel et Nico, La cicatrice intĂ©rieure (1970-71), Athanor (1972) et Le berceau de cristal (1976). » JournĂ©es d’études Couples en crĂ©ation dans les arts de la scène et au-delĂ  (XXème -XXIème siècles), UniversitĂ© Paris 8 – UniversitĂ© Franco-italienne – organisĂ©es par Giulia Filacanapa et Erica Magris – Maison des Sciences de l’Homme – Paris Nord, juin 2016.
  • « Les hautes solitudes (1974) de Philippe Garrel : la beautĂ© Ă  pans coupĂ©s, retour sur un montage instinctif. » SĂ©minaire doctoral D. Willoughby, janvier 2016.
  • « Filmer, planer, vibrer : introduction Ă  la musique visionnaire dans les films “Live” de Philippe Garrel et Nico, de 1970 Ă  1978. » SĂ©minaire doctoral D. Willoughby, novembre 2015.
  • « Philippe Garrel et Nico : condenser les affects (1970 – 1978). » SĂ©minaire doctoral D. Willoughby, fĂ©vrier 2015.
  • « Les causeries silencieuses dans Les Hautes Solitudes (1974) de Philippe Garrel ». In : Dossier « Philippe Garrel : l’expĂ©rience intĂ©rieure / extĂ©rieure », coordonnĂ© par Robert Bonamy et Didier Coureau, UniversitĂ© Grenoble Alpes, UMR 5316 Litt&Arts (CNRS), suite Ă  la journĂ©e d’Ă©tudes du 8 novembre 2017, DĂ©bordements, [En ligne], disponible : http://www.debordements.fr/Philippe-Garrel-l-experience-interieure-exterieure-663, [consultĂ© le 23 mars 2018].
  • Actes des JournĂ©es d’études Couples en crĂ©ation dans les arts de la scène et au-delĂ  (XXème – XXIème siècles) UniversitĂ© Paris 8 – UniversitĂ© Franco-italienne – organisĂ©es par Giulia Filacanapa et Erica Magris – Maison des Sciences de l’Homme – Paris Nord, juin 2016.  Ă€ paraĂ®tre 2018.

Figure du jeune cinĂ©ma post-Nouvelle Vague, Philippe Garrel participe dès 1964 Ă  une mise en crise du dispositif audiovisuel, traversĂ©e, entre autres, par une contestation et une « dĂ©construction du langage ». Dès 1970 et jusqu’en 1978, il radicalise sa recherche formelle et compose avec sa compagne Nico, Ă©gĂ©rie de l’underground new-yorkais, sept films, variations d’une “attraction passionnĂ©e” dont il puisera le rĂ©cit de L’enfant secret en 1979. Renouant avec le film  silencieux expĂ©rimentĂ© une première fois dans Le rĂ©vĂ©lateur en 1968, trois films sont rĂ©alisĂ©s sans bande son : Athanor (1972), Les hautes solitudes (1974), Le bleu des origines (1978). Quand les films ne sont pas totalement silencieux, ils privilĂ©gient la rĂ©duction, la rarĂ©faction ou la condensation des Ă©lĂ©ments langagiers ou musicaux : La cicatrice intĂ©rieure (1970-1972), Le berceau de cristal (1975), Un ange passe (1974), Voyage au jardin des morts (1976). Ces films, guidĂ©s par un mĂŞme refus du prosaĂŻsme, font du silence un Ă©lĂ©ment structurel essentiel auquel rĂ©pondra le travail sur l’espace, l’immobilisme, la dilatation ou encore la fulgurance de l’image. Mais si Philippe Garrel place la sensation au centre de sa quĂŞte d’un cinĂ©ma pur et planant, il n’en cherche pas moins de nouvelles configurations narratives et interroge les limites du rĂ©cit en dĂ©veloppant une profonde co-implication de matĂ©riaux visuels et sonores. L’enfant secret cristallisera de façon magistrale cette recherche. Or la rĂ©ception de ce film qui apparut Ă  la critique comme un Ă©vident retour Ă  l’autobiographie a peut-ĂŞtre occultĂ© le processus complexe d’invention du rĂ©cit garrĂ©lien qui engageait une question majeure pour le cinĂ©aste : comment dire poĂ©tiquement ? Notre Ă©tude propose que nous revenions sur ce cheminement tout entier hantĂ© par l’infantia, dĂ©finie par Jean-François Lyotard comme « ce qui ne se parle pas ». L’exploration de la rĂ©ception critique et l’analyse esthĂ©tique des films nous amèneront Ă  une mise en perspective historique d’une pensĂ©e du silence et des formes minimales du rĂ©cit qui ont traversĂ© les avant-gardes cinĂ©matographiques du vingtième siècle et ont contribuĂ© Ă  redĂ©finir un pacte avec le temps.

RĂ©alisations interactives

Conception et direction de projets

Direction et conception de nombreux projets interactifs Ă  caractère scientifique, mĂ©dical ou dĂ©diĂ©s Ă  l’Ă©ducation thĂ©rapeutique [films 3D, reportages, ITWS, etc.].

  • Secteur StĂ©rile, reportage hypermĂ©dia et visite virtuelle en QuickTime VR du secteur stĂ©rile de l’Institut de CancĂ©rologie de la Loire, avec le Professeur A. Guyotat,  Saint Etienne, Studio the Quest (fondatrice), 2010.
  • Campagne nationale Le don de moelle osseuse, projet en ligne, DDB pour l’Agence de la BiomĂ©decine, Paris, 2007
  • Mots sensibles, documentaire sur la polyarthrite rhumatoĂŻde, DDB pour Wyeth, Grand prix des entretiens de Bichat, 2004.
  • La chirurgie cardiaque en 3D, avec le Pr Alain Carpentier, DDB pour Astra Zeneca, 2002.

 

  • Chants de la Terre aux 3 sangs, rĂ©cit ethnographique et anthologie musicale-multimĂ©dia, Dana Rappoport, DVD, Patrimoines ImmatĂ©riels, EMSH, production dĂ©veloppement Flash the Quest (fondatrice), Paris, 2009-2011.
  • Corcule ACC40, Contemporary Chinese Art Archives, Co-conception d’un projet de centre d’archivage et de ressources en ligne dĂ©diĂ© Ă  l’art contemporain chinois, avec Martina Koeppel Yang, Paris, 2005.

Direction de projets pour de nombreux projets digitaux [services, corporate, luxe, etc.]

Sujets d’Ă©tudes

Mots-clés

  • Philippe Garrel
  • Films Zanzibar
  • Films silencieux des annĂ©es 60-70
  • Silence (cinĂ©ma)
  • Espace, Ă©critures du corps (cinĂ©ma)
  • RĂ©cit minimal (cinĂ©ma)
  • RĂ©cit plastique (cinĂ©ma)
Estca