Séminaire de recherche semestriel

Émergence de l’art vidéo en Europe : Historiographie, théorie, sources et archives (1960-1980)

SÉMINAIRE DE RECHERCHE 1
13/11/2017
BNF, Salle Louis Lumière (salle P, Rez-de-jardin) 

14h à 16h Les coordinateurs du programme, Grégoire Quenault, François Bovier, Alain Carou et Ségolène Liautaud présenteront un état de la recherche sur l’historiographie de l’art vidéo en Europe et les objectifs du programme. 

16h à 17h Visite de la salle P avec Danielle Maricar. 

17h à 19h Miklós Peternák (Directeur du C3 de Budapest), Tomasz Załuski (Professeur assistant, Université de Łódź) et Slavko Kacunko (Professeur, Université de Copenhague) partageront leur connaissance de l’activité artistique vidéographique sur la période 1960-1980 dans les pays d’Europe de l’Est et du Nord. 

 14/11/2017

9h à 13h L’ensemble des chercheurs présents poursuivra la mise en place du réseau de chercheurs, nécessaire à la mise en œuvre du programme pour les mois à venir. 

SÉMINAIRE DE RECHERCHE 2
11/12/2017
ECAL, Salle Kiarostiami et auditoire IKEA

14h à 17h Les coordinateurs du programme, Grégoire Quenault, François Bovier, Alain Carou et Ségolène Liautaud, présenteront un état de la recherche sur l’historiographie de l’art vidéo en Europe et les objectifs du programme. Ils reviendront sur le premier séminaire qui s’est tenu à la Bibliothèque nationale de France à Paris les lundi 13 et mardi 14 novembre 2017 avec trois chercheurs européens : Slavko Kacunko (professeur à l’université de Copenhague), Miklós Peternák (directeur du C3 de Budapest) et Tomasz Załuski (professeur assistant de l’université de Łódź).

Barbara Borčić (directrice du SCCA-Ljubljana, centre d’art contemporain), Laura Leuzzi (chercheuse associée  à l’université de Dundee) et Chris Meigh-Andrews (professeur émérite à l’université du Lancashire central) partageront leur connaissance de l’activité artistique vidéographique sur la période 1960-1980 sur le territoire européen.

18h à 19h30 Conférence publique Passé Composé : Robert Cahen, pionnier de l’art vidéo, Entretien avec Fleur Chevalier. Robert Cahen, pionnier de l’art vidéo en France, reviendra sur son parcours, son expérience et ses collaborations, en discussion avec Fleur Chevalier, chercheuse de l’université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis.

12/12/2017 9h à 12h Les porteurs du programme de recherche, Grégoire Quenault et François Bovier, et l’ingénieure d’études, Ségolène Liautaud feront un bilan de ces rencontres et de cette conférence publique, avant de fixer les objectifs à suivre pour le programme, en dialogue avec les collaborateurs invités Barbara Borčić, Laura Leuzzi et Chris Meigh-Andrews.
SÉMINAIRE DE RECHERCHE 3
22/05/2018
BNF, salle Aquarium, site François Mitterrand

14h Introduction et présentation du programme « Émergence » par François Bovier, Alain Carou, Larisa Dryansky et Grégoire Quenault 

14h15 Why Have There Been No Great Danish Video Artists?, par Slavko Kacunko (Professeur, Université de Copenhague)

15h Video Art | Artists’ TV, par Stephen Partridge (Artiste et Professeur, Université de Dundee)

15h45 Pause

16h New artistic behaviors and new tools: from « First Death to Video-Nou (community video) », par Imma Prieto Carrillo (Professeure, Université de Gérone)

17h Table-ronde

23/05/2018

Les coordinateurs du programme « Émergence de l’art vidéo en Europe », François Bovier, Alain Carou, Larisa Dryansky et Grégoire Quenault, l’ingénieure d’études, Ségolène Liautaud et les chercheurs invités Slavko Kacunko, Stephen Partridge et Imma Prieto Carrillo feront un bilan d’étape du programme de recherche.

SÉMINAIRE DE RECHERCHE 4
11/12/2018
BNF, salle 70, site François Mitterrand

9h30 Introduction et présentation du programme « Émergence », par François Bovier, Alain Carou et Grégoire Quenault (Coordinateurs)

9h45 The early days of videoart in the Netherlands, a brief history, par Gaby Wijers (Directrice, LIMA)

10h30 From The Museum of Memory: Video Art in the Netherlands, par Tom Van Vliet (Directeur, World Wide Video Festival)

11h15 Pause

11h30 Early video-art in Italy. Emergences, production and exhibition practices. Access and preservation issues, par Lisa Parolo (Chercheuse post-doctorante, Université d’Udine)

12h15 Pause déjeuner

13h45 Portugal : Alternativa Zero et après, par Jean-François Chougnet (Président, Mucem et Ex-directeur, Musée Berardo)

14h30 A Chance to Investigate Reality. Video Art in the Workshop of the Film Form Circle, par Tomasz Zaluski (Professeur, Université de Łódź)

15h15 Table-ronde

INHA, salle Walter Benjamin

18h Projection-conférence : Early video works de Antoni Muntadas (Artiste vidéaste)

12/12/2018

Les coordinateurs du programme « Émergence de l’art vidéo en Europe », François Bovier, Alain Carou et Grégoire Quenault, l’ingénieure d’études, Ségolène Liautaud et les chercheurs invités Jean-François Chougnet, Lisa Parolo, Tom Van Vliet, Gaby Wijers et Tomasz Zaluski et l’artiste Antoni Muntadas feront un bilan d’étape du programme de recherche

 

SÉMINAIRE DE RECHERCHE 5
19/06/2019
BNF, salle 70, site François Mitterrand

10h00 Introduction et présentation du programme « Émergence », par François Bovier, Alain Carou et Grégoire Quenault (Coordinateurs)

10h15 L’historiographie de l’art vidéo en Grèce, un défi entre les mains des artistes, par Manthos Santorineos (Artiste – théoricien nouveau media, Professeur à l’École des Beaux-Arts d’Athènes)

11h00 Pause

11h15 Archive ontology – connecting the dots, par Per Platou (Directeur, Norwegian Video Art Archive)

12h00 The Beginnings of Video Art in Bulgaria, par Iliyana Nedkova (Directrice artistique pour l’art contemporain, Horsecross Arts)

12h45 Pause déjeuner

14h30 REC: Tracking the Emergence of Artist Video in Belgium, par Sofie Ruysseveldt (Responsable de collection) et Dagmar Dirkx (Assistante de collection/production, ARGOS vzw Centre for Art and Media)

15h30 Swedish Video Art – the early years, par Teresa Wennberg (Artiste vidéaste)

16h15 Table-ronde / Discussions

SÉMINAIRE DE RECHERCHE 6
04/12/2019
INHA, salle Walter Benjamin

9h30 Introduction et présentation du programme « Émergence », par François Bovier, Alain Carou et Grégoire Quenault (Coordinateurs)

9h45 VT ≠ TV (Video Tape is not Television), par Dieter Daniels (Professeur, Academy of Fine Arts Leipzig [HGB])

 10h30 Pause

 10h45 Early video experiments in Nordic countries from 1960s to 1980s, par Lorella Scacco (Enseignante, École des Beaux-Arts, Rome / Université de Turku)

11h30 Table-ronde / Discussion

 05/12/2019

10h00 Prague – the place of illusionists, par Michael Bielicky (Professeur, Karlsruhe University of Arts and Design)

10h45 Television and video, genesis (The beginnings of Croatian video art), par Tihomir Milovac (Conservateur / Responsable de la recherche, Musée d’art contemporain de Zagreb)

11h30 Pause

 11h45 Aspects de la situation française (1970-1980) : Dominique Belloir, premières expérimentations – Grand Canal, Association d’artistes vidéo, par Dominique Belloir (Artiste vidéo)

 12h45 Table-ronde / Discussions

Porteurs du projet : Grégoire Quenault (Paris 8) ET FRANÇOIS BOVIER (ECAL/UNIL) ASSISTANTES : SÉGOLÈNE LIAUTAUD (FRANCE) ET STÉPHANIE SERRA (SUISSE)

Ce programme de recherche PRCI (International Collaborative Research Projects) « Émergence de l’art vidéo en Europe : historiographie, théorie, sources et archives (1960-1980) », de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et du Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS), est conduit par Grégoire Quenault (ESTCA, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis) et François Bovier (ECAL/École d’art et de design de Lausanne et Université de Lausanne) en partenariat avec la BnF. Il fait suite à un premier programme du Labex Arts-H2H – EUR ArTec (2017-2019) au cours duquel six séminaires et communications publiques avaient été organisés.

À ce jour, il n’existe pas d’histoire de l’art vidéo à l’échelle de l’Europe. C’est cette lacune que le présent programme de recherche propose de combler. Il s’appuie sur les travaux historiographiques les plus récents menés dans certains pays d’Europe occidentale dont ce projet est le prolongement, et sur un réseau d’une cinquantaine de spécialistes nationaux et internationaux, chercheurs, archivistes, artistes, témoins.

La première phase du programme comportait la collecte de nombreuses données sur les artistes, les oeuvres et les événements qui sont à l’origine de l’émergence de cette pratique nouvelle de l’art dans les années 1960, ou qui ont compté dans les années suivantes dans son développement sur le territoire européen. Elle aura également permis de cartographier les principales poches d’activités européennes, de mettre au jour les conditions locales spécifiques de production et de diffusion et de fournir des chronologies nationales. L’ensemble de ces informations est aujourd’hui indexé dans une base de données, bientôt en ligne.

Ce deuxième temps de la recherche entend proposer, à partir des données accumulées, une histoire transnationale et plurielle sur l’émergence de cette pratique au travers d’expositions internationales et de diverses publications.

Cette réévaluation est d’autant plus opportune au regard de la grande diversité des contextes politiques, sociaux et culturels de ce continent (l’Europe abrite une variété d’États-nations et était, à l’époque, divisée en deux blocs) et des contextes artistiques et techniques nationaux spécifiques.

 

Voir la page du projet

 

© Gábor Bódy, Four Bagatelles, 1975, 35 mm, 28′