';

De Vincennes à la Paris Films Coop (1970 – 1980). Origines d’une renaissance du cinéma expérimental en France

Colloque, rencontres, cycle de projections, exposition

Les propositions de communication (30 minutes environ) sont à envoyer jusqu’au 15 juin 2024 à l’adresse colloque.cinedoc@gmail.com  
Objet(s) et objectifs de la manifestation :

À l’occasion du cinquantenaire de la fondation de la Paris Films Coop en janvier 1974 par Claudine Eizykman et Guy Fihman, enseignants-cinéastes au département d’études cinématographiques de Vincennes, rejoints par un premier groupe d’étudiants et artistes cinéastes, ce colloque propose de revenir sur la genèse d’une renaissance du mouvement du cinéma indépendant/expérimental en France et de sa postérité sous forme de multiples groupes et structures actives dans toute la France, ainsi que du développement des ateliers d’expérimentation cinématographique dans les universités.

Parmi les nombreuses innovations en matière de recherche, de création et de pédagogie que le Centre Expérimental de Vincennes a rendues possibles, le département cinéma a constitué la première tentative d’intégration du cinéma en tant que domaine d’investigation à part entière dans le paysage éducatif français, associant étroitement théorie et pratique.

Dans le contexte du mouvement mondial des coopératives de cinéma indépendant / expérimental qui ont vu le jour depuis les années 1960 (New York, Londres, Rome, Hambourg, Sydney, Tokyo…) et de la situation académique et cinématographique propres à la France après 1968, le département cinéma de Vincennes devient, à partir de la rentrée 1970, un foyer actif des pratiques de différentes formes de cinéma indépendant, et en particulier des formes non NRI (Narratives Représentatives Industrielles) telles que définies par Claudine Eizykman.

“C’est autour de groupes d’enseignement ou de groupes de travail internes à l’Université que le mouvement du cinéma indépendant en France se manifesta réellement, notamment avec l’entrée du cinéma dans les universités après 1968… Vincennes a fonctionné à cet égard comme un révélateur pour de nombreux étudiants qui y sont venus : un lieu de brassage où l’on pouvait étudier, voir, montrer, réaliser des films et découvrir le cinéma indépendant. Au sein du premier département à part entière de cinéma, nous créons à partir de la  entrée 1970 un ensemble de cours-ateliers consacrés au cinéma expérimental.”
[Claudine Eizykman et Guy Fihman, Un Mouvement se constitue]

En rupture avec les cadres constitués de l’industrie cinématographique et du monde de l’art, que la manifestation se propose de préciser, une singularité du mouvement issu de Vincennes tient également à sa filiation philosophique constituée dès 1968 dans le séminaire doctoral de Jean-François Lyotard à Nanterre, qui amènera ce dernier à réaliser et co-réaliser deux films au Service de la recherche de l’ORTF avec Guy Fihman, Claudine Eizykman et Dominique Avron : L’autre Scène (1969-70) et Mao Gillette (1974). Enseignant à partir de 1972 à Vincennes, Lyotard publie L’Acinéma, texte séminal informé par les pratiques et les films du cinéma indépendant expérimental.

Ce colloque sera également l’occasion de réunir autour de deux tables rondes des anciens étudiants et étudiantes des cours de cinéma expérimental à Vincennes (dont certains sont devenus cinéastes), ainsi que des anciens collaborateurs et collaboratrices de la Paris Film Coop. Une partie des communications seront sur invitation mais nous serons également heureux de découvrir les contributions de jeunes chercheurs et chercheuses intéressé.e.s par cette histoire de l’enseignement, la pratique, l’auto organisation et la valorisation du cinéma expérimental en France au tournant des années 1970-80.

Axes thématiques :

Dans ce contexte, les communications proposées pourront s’inscrire – sans pour autant nécessairement s’y limiter – dans l’un ou plusieurs des axes thématiques suivants :

L’enseignement et la pratique du cinéma, de Vincennes à Saint-Denis : l’évolution du contexte des enseignements, des théories, de la critique et de l’industrie cinématographique en France après 1968 ; les cours-ateliers et les programmes de cinéma expérimental de Claudine Eizykman et Guy Fihman ; l’héritage des cours de cinéma de Vincennes dans le département de cinéma de l’Université Paris 8 ;

● Histoire des Coops / Histoire(s) de la Paris Film Coop : le contexte international du mouvement des coopératives de cinéma indépendant à partir des années 1960 ; filiations et disséminations du cinéma expérimental en Europe et en particulier en France depuis 1974 (festivals, structures, groupes, lieux, manifestations) ; contexte français de la réception et organisation du cinéma indépendant / expérimental à partir de la fin des années 1960 ;

● Retour généalogique et critique sur la pensée du cinéma expérimental à Paris 8 : de l’Acinéma (Lyotard) à la Jouissance Cinéma (Eizykman), en passant par Zénon d’Élée (Fihman) et Bergson (Eizykman et Fihman).

Bibliographie indicative :

● Jean-François Lyotard, “L’Acinéma”, dans Dominique Noguez (Dir.), Cinéma, Théories, Lectures, Klincksieck, Paris, 1971.
● Catalogue de la Paris Films Coop, Paris, 1974 (réédition augmentée, en 1976).
● Claudine Eizykman, La Jouissance cinéma, UGE, Paris, 1976.
● Revue Melba, N°1, Paris, 1976.
● Claudine Eizykman et Guy Fihman, Un Mouvement se constitue, dans “Une Histoire du Cinéma”, Centre National d’Art et de Culture Georges Pompidou – Musée National d’Art Moderne, Paris, 1976.
● Collectif, Du Cinéma selon Vincennes, Département d’études cinématographiques et audiovisuelles de l’Université Paris VIII, Lherminier, Filméditions, Paris, 1979.
● Claudine Eizykman et Guy Fihman, Images d’un mouvement, dans Dominique Willoughby (Dir.), “Cinéma Expérimental / Experimentalni Film”, Ed. Letni filmove skoly, Uherské Hradiste, République tchèque. Bilingue Tchèque – français. Uherské Hradiste, Juillet 2002.
● Claudine Eizykman, Le Film-après-coup, Presses Universitaires de Vincennes, Saint-Denis, 2018.
● Prosper Hillairet, Passages du Cinéma, recueil de textes établi par Mélanie Forret et Arthur Côme, Paris Expérimental, Paris, 2021.
● Graham Jones et Ashley Woodward (Dir.), Acinemas. Lyotard’s Philosophy of Film, Edinburgh University Press, 2017.
● Enrico Camporesi et Jonathan Pouthier (Dir.), L’histoire d’une histoire du cinéma, Paris expérimental, Paris, 2023.
Textes mis à disposition sur demande.

Modalité de soumission :

Les propositions de communication (30 minutes environ) sont à envoyer à l’adresse colloque.cinedoc@gmail.com jusqu’au 15 juin 2024.
Elles devront comporter :
– le titre de la communication ;
– un résumé (500 mots maximum) ;
– une courte note bio-bibliographique (150 mots maximum).

Les auteurs et autrices des propositions retenues seront informé.e.s au plus tard début septembre 2024.

Dates prévisionnelles :

Le mercredi 20 novembre au Centre Pompidou ;
Le vendredi 22 novembre à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis ;
Le lundi 25 novembre à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA).

Comité scientifique :

Erika Balsom (Maîtresse de conférence en cinéma, King’s College, Londres), Enrico Camporesi (Chercheur, MNAM, service du cinéma expérimental, Centre Pompidou), Mélanie Forret (Maîtresse de conférences en cinéma, Université Paris 8), Barbara Glowczewski (Directrice de recherche CNRS émérite, Laboratoire d’Anthropologie Sociale, Collège de France), Patrick de Haas (Historien des avant-gardes cinématographiques), Prosper Hillairet (Chercheur indépendant), Dominique Willoughby (Président de Cinédoc et professeur émérite, Université Paris 8)

Comité d’organisation :

Mélanie Forret, Prosper Hillairet, Bárbara Janicas, Beatriz Rodovalho, Dominique Willoughby

Contact : cinedoc@orange.fr ; colloque.cinedoc@gmail.com

Télécharger l’appel en version pdf : version française, version anglaise

ESTCA