Jan
28
ven
2022
 Atelier « Circulations cinématographiques autour de la Méditerranée » @ École supérieure Louis-Lumière
Jan 28 @ 9 h 45 min – 18 h 15 min
 Atelier "Circulations cinématographiques autour de la Méditerranée" @ École supérieure Louis-Lumière
 Circulations cinématographiques autour de la Méditerranée 
Atelier du projet « Faire communauté(s) face à l’écran de cinéma » 
Organisé en collaboration avec l’École française d’Athènes

Cet atelier vise à interroger les circulations multiples et parfois inattendues de films, distributeurs, exploitants ainsi que de spectateurs et spectatrices autour de la Méditerranée en se concentrant sur la première moitié du vingtième siècle. Nous sommes convaincues que la Méditerranée est un spectre géographique pertinent, qui n’a pas attiré l’attention des chercheur·se·s, afin d’appréhender les réseaux cinématographiques, de penser les échelles dans une perspective d’histoire transnationale et d’approfondir les constructions communautaires enchevêtrées dans et hors des salles de cinéma et autres lieux de projection.

L’atelier est prévu en présentiel à l’École nationale supérieure Louis-Lumière (Salle 02). Néanmoins, compte tenu de la situation sanitaire, il sera possible d’y assister en visio-conférence. Pour obtenir le lien Zoom merci de vous adresser au comité d’organisation (morgan.corriou@univ-paris8.fr ; caroline.damiens@parisnanterre.fr ; melisande.leventopoulos@efa.gr)

→ Cliquer pour consulter le programme.

Nov
22
lun
2021
Années 20/20 – Colloque international @ Institut national d'histoire de l'art, Auditorium
Nov 22 @ 9 h 30 min – Nov 23 @ 17 h 00 min
Années 20/20 - Colloque international @ Institut national d'histoire de l'art, Auditorium
Colloque international Années 20/20

ll fallait bien une expérience cinglante pour faire lever dans la frénésie technique et économique d’un cinéma naissant, une gerbe de films et de pensées qui imposeraient à la postérité cinématographique de revenir sans cesse aux formes et aux questions qu’ils léguaient, une expérience originaire ; celle à partir de laquelle commencent les questions. 

Claudine Eizykman « L’Avant-garde cinématographique comme expérience originaire », Le Film-après-coup, PUV, 2019.

Les « Années 20 », décennie prodigieuse des « expériences originaires » qui voit en Europe l’apparition d’un cinéma alors qualifié de pur, absolu, poétique, abstrait, intégral, Dada, surréaliste, ou encore l’attrait de ces avant-gardes pour certains films scientifiques et du cinéma d’avant la Première guerre Mondiale, seront à l’honneur et revissées à l’occasion de leur centenaire. Une rétrospective exceptionnelle d’une soixantaine de films emblématiques ou plus rares donnera la mesure de la naissance tumultueuse de formes cinématographiques à rebrousse-poil de l’uniformisation narrative et industrielle de l’époque. Télescopant science, arts, documentaire, attractions et provocations diverses, de l’absolument pur à l’absolument impur, ces films ont définitivement ouvert l’espace du jeu et de l’expérimentation au cinéma.

En complément de la rétrospective, un colloque international réunissant historiens et chercheurs spécialistes des avant-gardes cinématographiques des Années Vingt se tiendra les lundi 22 et mardi 23 novembre 2021 à l’auditorium de l’institut National d’Histoire de l’Art (INHA).

Consulter le programme du colloque ou télécharger le pdf.