DĂ©c
11
lun
2017
Emanuele Quinz. Design et Distraction @ ENSAD - salle 308
DĂ©c 11 @ 10 h 00 min – 13 h 00 min
Emanuele Quinz. Design et Distraction @ ENSAD - salle 308 | Paris | Île-de-France | France
Emanuele Quinz Design et Distraction

Dans un essai de 1972, Psychologie de l’espace, Abraham A. Moles et Elisabeth Rohmer proposent la dĂ©finition d’un “nouveau design” qui Ă©tend son horizon des objets aux agencements de l’espace et du temps, et vise une “programmation des relations entre homme et environnement”.

Le principe de programmation, que le design applique aux dimensions physiques mais aussi sociales et politiques de l’espace et du temps, s’étend Ă©galement Ă  la “rĂ©gulation scientifique d’atomes de comportement”. Dans cette perspective les dĂ©viations sont programmĂ©es, selon une “partition de chocs”, oĂč des surprises “artistiques” prĂ©disposĂ©es composent un contre-point Ă  la rigiditĂ© des conduites fonctionnelles. Cet Ă©pisode mĂ©connu de l’histoire du design et de l’architecture semble renvoyer Ă  un dĂ©lire cybernĂ©tique, oĂč contrĂŽle et distraction s’opposent comme les termes d’une Ă©quation, et oĂč l’informatique devient l’instrument non seulement de l’analyse mais du design de la sociĂ©té : une utopie – ou dystopie ? – qui se diffuse entre les annĂ©es 1960 et 1970, et dont les fantasmes semblent s’étendre jusqu’à aujourd’hui, Ă  l’ñge du tout numĂ©rique, des big data et des smart cities.

Emanuele Quinz est commissaire d’exposition. MaĂźtre de confĂ©rences Ă  l’UniversitĂ© Paris 8 et enseignant-chercheur associĂ© Ă  l’EnsadLab, Ecole Nationale SupĂ©rieure des Arts dĂ©coratifs, oĂč il co-dirige le sĂ©minaire doctoral. Ses recherches explorent les convergences entre les disciplines dans les pratiques artistiques contemporaines : des arts plastiques Ă  la musique, de la danse au design. Il est l’auteur de Le cercle invisible. Environnements, systĂšmes, dispositfs (Les presses du rĂ©el, 2017) et il a dirigĂ© ou codirigĂ© plusieurs ouvrages dont Strange Design (avec J. Dautrey, Ă©ditions it :, 2014), EsthĂ©tique des systĂšmes (Les presses du rĂ©el, 2015), Behavioral Objects I (avec S. Bianchini, Sternberg, 2016), Uchronia (avec F. Apertet et A. Vigier (les Gens d’Uterpan), Sternberg, 2017).

Organisé par Paul Sztulman & Dork Zabunyan.

 

Mar
20
mar
2018
Christophe Kihm, distraction et animalité @ Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs
Mar 20 @ 10 h 00 min – 13 h 00 min
Christophe Kihm, distraction et animalitĂ© @ Ecole Nationale SupĂ©rieure des Arts DĂ©coratifs | Paris | Île-de-France | France
Christophe Kihm, distraction et animalité

Si la distraction n’est pas un objet partagĂ© par les études Ă©thologiques, c’est une notion que retiennent majoritairement les Ă©tudes vĂ©tĂ©rinaires, dont les applications pratiques sont immĂ©diates dans les Ă©ducations animales. Nous ouvrirons l’étude de la distraction au comportement animal en nous attachant à relever et à discuter la pertinence de cette notion dans les analyses et Ă©tudes qui y ont été consacrĂ©es, jusqu’en anthropologie où elle a pu dĂ©crire, dans certains travaux, les modalitĂ©s de prĂ©sence du chien domestique.
Nous essaierons de comprendre, dans un second temps, à partir de l’exemple de chiens d’aveugle et de chiens de sourds, puis en appui sur des recherches rĂ©centes dĂ©veloppĂ©es en Ă©thologie cognitive et constructive, sous quelles conditions on peut qualifier le chien domestique d’animal distrait, comme habitant entre deux mondes et dans ses pratiques d’attention partagĂ©e.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet « Politiques de la distraction », portĂ© par : Paul Sztulman (EnsAD) et Dork Zabunyan (ESTCA) et bĂ©nĂ©ficie d’une aide de l’ANR au titre du programme Investissements d’avenir (ANR- 10-LABX-80-01).

Partenaires :
Labex Arts-H2H
ESTCA (Université Paris 8) EnsAD — PSL.