FĂ©v
10
lun
2020
Atelier Recherche-Création, Cinéma @ Université Paris 8, Maison de la Recherche, salle A2- 217
Fév 10 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
Atelier Recherche-Création, Cinéma @ Université Paris 8, Maison de la Recherche, salle A2- 217
Atelier Recherche-Création, Cinéma avec Dork Zabunyan (Paris 8), Sandra Delacourt (Paris 1) et Catherine Perret (Paris 8)

Chaque discipline artistique possède sans doute sa propre conception de la thèse de recherche-crĂ©ation, et il convient de respecter les spĂ©cificitĂ©s de chacune des pratiques artistiques qui s’ouvrent ainsi Ă  la recherche doctorale. Mais peut-ĂŞtre que le problème demeure mal posĂ©, et qu’à une question d’essence – qu’est-ce qu’une thèse de recherche-crĂ©ation en cinĂ©ma, en arts plastiques, en théâtre, etc. ? –, il faudrait en soulever une autre, Ă  la fois plus globale et plus concrète : à quelles conditions(historiques, politiques, pĂ©dagogiques…) les thèses de ce type voient-elles le jour dans les dĂ©partements d’enseignement artistique ? C’est ce renversement de perspective que Sandra Delacourt entreprend dans un ouvrage paru rĂ©cemment et qui fera date dans ce domaine : L’Artiste-chercheur – Un rĂŞve amĂ©ricain au prisme de Donald Judd (Ă©ditions B 52, 2019). Nous partirons des hypothèses avancĂ©es dans ce livre pour tenter de dĂ©terminer comment la thèse de recherche-crĂ©ation en cinĂ©ma a acquis, par ricochet, une certaine place dans les Ă©tudes filmiques ; nous tenterons en parallèle de cerner les rĂ©sistances mĂ©thodologiques qu’elle rencontre comme les possibles thĂ©oriques qu’elle laisse entrevoir, tout en l’inscrivant dans le cadre d’une politique de la recherche que le livre de Sandra Delacourt nous enjoint Ă  investir sans relâche.

Cette sĂ©ance s’adresse principalement aux doctorants de l’ESTCA mais est ouverte aux titulaires et aux restants doctorants de l’EDESTA, issus d’autres disciplines artistiques.