Mar
20
mar
2018
Christophe Kihm, distraction et animalité @ Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs
Mar 20 @ 10 h 00 min – 13 h 00 min
Christophe Kihm, distraction et animalité @ Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs | Paris | Île-de-France | France
Christophe Kihm, distraction et animalité

Si la distraction n’est pas un objet partagé par les études éthologiques, c’est une notion que retiennent majoritairement les études vétérinaires, dont les applications pratiques sont immédiates dans les éducations animales. Nous ouvrirons l’étude de la distraction au comportement animal en nous attachant à relever et à discuter la pertinence de cette notion dans les analyses et études qui y ont été consacrées, jusqu’en anthropologie où elle a pu décrire, dans certains travaux, les modalités de présence du chien domestique.
Nous essaierons de comprendre, dans un second temps, à partir de l’exemple de chiens d’aveugle et de chiens de sourds, puis en appui sur des recherches récentes développées en éthologie cognitive et constructive, sous quelles conditions on peut qualifier le chien domestique d’animal distrait, comme habitant entre deux mondes et dans ses pratiques d’attention partagée.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet « Politiques de la distraction », porté par : Paul Sztulman (EnsAD) et Dork Zabunyan (ESTCA) et bénéficie d’une aide de l’ANR au titre du programme Investissements d’avenir (ANR- 10-LABX-80-01).

Partenaires :
Labex Arts-H2H
ESTCA (Université Paris 8) EnsAD — PSL.

Mai
25
ven
2018
Workshop Représentations médiatiques du Nord Parisien @ Institual National d'Histoire de l'Art
Mai 25 @ 9 h 30 min – 17 h 15 min
Workshop Représentations médiatiques du Nord Parisien @ Institual National d'Histoire de l'Art
Workshop « Représentations Médiatiques du Territoire »

Cet atelier fait suite au colloque sur le film guérilla (INHA – MSH PN 23-24 février 2017) qui, en se focalisation sur des auto productions issues en grande partie de Seine Saint-Denis, a pu mettre en évidence l’importance systématique du refus des représentations médiatiques du territoire comme élément moteur de cette création cinématographique indépendante. Qu’il s’agisse de Wesh wesh, qu’est-ce qui se passe ?1 ou de Rue des Cités, 20111, ces films, bien que très différents, ont été motivés par le rejet des images du territoire véhiculées par les reportages télévisés et la production cinématographique institutionnelle. Le film guérilla répond ainsi la double exigence de porter une autre image du Nord parisien tout en cherchant activement une organisation de la production cinématographique à même de ne pas reproduire ces représentationsmainstream.

Cet atelier se propose donc d’analyser, de façon précise et systématique, les représentations médiatiques du Nord parisien. Il s’agira donc, dans ce workshop, de mobiliser différents corpus (archives départementales, films de patrimoines, production cinématographique et audiovisuelle, images des mass media et nouveaux médias) afin de construire une lecture comparée des représentations du Nord parisien.

Dans le cadre du projet Cluster9-3

→ Consulter le programme de la journée

Déc
13
jeu
2018
Colloque Kinétraces – Performer la séance télévisée @ Cinéma Le Grand Action
Déc 13 @ 20 h 30 min – 23 h 30 min
Colloque Kinétraces - Performer la séance télévisée @ Cinéma Le Grand Action | Paris | Île-de-France | France
Soirée de clôture du Colloque Kinétraces 2018, dans le cadre du projet Séance(s)

Performer la séance télévisée 
Projection de Uno contro tutti, avec Carmelo Bene (Italie, Maurizio Constanzo Show, 1994), présentée par Federico Lancialonga, Elodie Tamayo et Carlos Tello et suivie d’un cocktail.

En partenariat avec l’association Image et Parole.

→ Plus d’infos sur le colloque

Mar
29
ven
2019
Signature-rencontre autour de Scénaristes de cinéma : un autoportrait @ MK2 Quai de Loire
Mar 29 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min
Signature-rencontre autour de Scénaristes de cinéma : un autoportrait @ MK2 Quai de Loire | Paris | Île-de-France | France
Signature-Rencontre avec les auteurs de « Scénaristes de cinéma : un autoportrait », éditions Anne Carrière

Ni cinéaste, ni écrivain, le scénariste de cinéma travaille dans l’ombre, la plupart du temps en collaboration avec les metteurs en scène. Il est le premier témoin de la naissance des films, et les accompagne parfois jusqu’au montage final.

Sur la base d’un questionnaire auxquels ont répondu plus d’une soixantaine de professionnels, les scénaristes de cinéma associés décrivent une profession peu connue, mais passionnante. Ils évoquent les difficultés du métier, mais aussi les spécificités de leurs savoir-faire, loin des modèles télévisuels et des formatages en tout genre.

Divisé en six chapitres, le livre aborde de nombreuses questions, qui vont du statut social de l’auteur à l’invisibilité publique du scénariste de cinéma. Peut-on vivre du métier de scénariste ? Comment trouve-t-on du travail ? Les scénaristes sont-ils bien lus ? Comment travaille-t-on avec un cinéaste ? Que faut-il penser des résidences ? Et tout simplement : À quoi sert un scénariste ?

Chaque chapitre a été pris en charge par un ou plusieurs scénaristes de cinéma. Les styles diffèrent, mais témoignent tous du plaisir d’écrire et de transmettre la passion du métier. L’intégration de nombreux témoignages contribue à faire de ce texte un véritable autoportrait de groupe.

Le livre s’adresse à tous ceux que le cinéma intéresse : professionnels, enseignants, étudiants, mais également cinéphiles. Pédagogique, documenté, incarné, traversé par un évident plaisir d’écrire, il se lit aisément et met en lumière un métier du cinéma mal connu, même de la profession.

La signature-rencontre aura lieu à la libraire du MK2 Quai de Loire, le vendredi 29 mars à 19h.

 

 

Juin
28
ven
2019
Rencontre autour de Scénaristes de cinéma : un autoportrait @ salle de projection A1 181, Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis
Juin 28 @ 17 h 30 min – 19 h 30 min
Rencontre autour de Scénaristes de cinéma : un autoportrait @ salle de projection A1 181, Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis | Paris | Île-de-France | France
Rencontre autour de  « Scénaristes de cinéma : un autoportrait » (éditions Anne Carrière) écrit par le collectif « Scénaristes de cinéma associées »

Cette rencontre se tiendra le vendredi 28 juin à partir de 17h30 dans la salle de projection A1 181 de l’université, en présence de Cécile Vargaftig, Maya Haffar, et Pierre Chosson, scénaristes et contributeurs de l’ouvrage.

La discussion sera animée par Marie Pruvost-Delaspre et Olivier Bohler.

La rencontre sera suivie d’un pot amical.

Oct
1
mar
2019
Rencontre avec les cinéastes Marco Dutra et Caetano Gotardo @ ENS Ulm, salle Weil
Oct 1 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
Rencontre avec les cinéastes Marco Dutra et Caetano Gotardo @ ENS Ulm, salle Weil | Paris | Île-de-France | France
Séminaire doctoral pluridisciplinaire “Création contemporaine dans le Cône Sud”
Rencontre avec les cinéastes Marco Dutra et Caetano Gotardo

Les cinéastes brésiliens Marco Dutra (Trabalhar cansa (2011) et Les Bonnes Manières (2017), co-réalisés avec Juliana Rojas) et Caetano Gotardo (Celui que nous laisserons (2013), Seus Ossos e Seus Olhos (2019)) sont de passage à Paris pour finaliser la postproduction de leur premier long métrage commun, Todos os Mortos. Cette fiction explore le Brésil d’après l’abolition de l’esclavage (1888) à travers les destinées de quatre femmes.

La rencontre avec les deux cinéastes sera l’occasion d’interroger ensemble « o que se move », « ce qui se déplace » (pour reprendre le titre original du premier long métrage de Caetano Gotardo) depuis leur entrée dans la réalisation cinématographique au début des années 2010, moment où ils s’attachaient à filmer une version subjective du présent national, jusqu’à leur dernier film, qui agite les spectres coloniaux du Brésil. À cet égard, la séance s’articulera autour de la projection d’extraits sous-titrés de leurs précédents films ainsi que d’une brève carte blanche que nous leur avons accordée, afin d’aborder des problématiques de la production cinématographique indépendante au Brésil aujourd’hui, établissant un raccord avec notre première séance de l’an dernier. Ils étaient il y a peu les invités de l’émission radiophonique Contre-bandes animé par Bernard Payen, que vous pouvez écouter ici.

L’entrée est libre. N’hésitez pas à en parler autour de vous et à venir nombreux pour participer à la discussion. Les réalisateurs seront traduits du portugais vers le français par les soins d’Estela Basso. Nous la remercions, ainsi que Marco Dutra et Caetano Gotardo pour avoir accepté l’invitation.

Au grand prazer de vous retrouver pour cette séance inaugurale de 2019 – 2020,

L’équipe de Création contemporaine dans le Cône Sud, Ignacio Albornoz (Université Paris 8, EDESTA, ESTCA), Claire Allouche (Université Paris 8, EDESTA, ESTCA), Leslie Cassagne (Université Paris 8, EDESTA, Scènes du monde), Célia Jésupret (Université Lyon 2, ED3LA, Passages), Baptiste Mongis (IHEAL).

Nov
29
ven
2019
Rencontre avec Gabriel et Maurílio Martins @ ENS Ulm, salle Aimé Césaire
Nov 29 @ 16 h 30 min – 18 h 00 min
Rencontre avec Gabriel et Maurílio Martins @ ENS Ulm, salle Aimé Césaire | Paris | Île-de-France | France
Séminaire doctoral pluridisciplinaire “Création contemporaine dans le Cône Sud”
Rencontre avec Gabriel et Maurílio Martins

Le vendredi 29 novembre de 16h30 à 18h, en salle Aimé Césaire (locaux de l’ECLA) à l’ENS d’Ulm (45, rue d’Ulm / Paris Vème), nous dialoguerons avec le duo de cinéastes brésiliens Gabriel et Maurílio Martins, deux des membres fondateurs du collectif de production mineiro Filmes de Plástico, qui vient de fêter ses dix années d’activité  et qui est aujourd’hui l’un des groupes de cinéma localisé « hors de l’axe » les plus prolifiques du Brésil.

L’échange, traduit du portugais par le français, se concentrera sur les enjeux esthétiques et politiques de leurs filmographies respectives et communes, en nous intéressant tout particulièrement à la singularité de leur mode de production collectivisé et à la persistance de l’ancrage périphérique de leur cinéma dans leur banlieue natale, Contagem, comme point de départ de fictionalisation du quotidien et du contemporain.

Le premier long métrage commun de Gabriel Martins et Maurílio Martins, Au cœur du monde (No coração do mundo) sera projeté en première française au Festival des 3 Continents à Nantes entre les 20 et 26 novembre prochains. Leur film, distribué par Survivance, connaîtra une sortie en salles le 18 décembre et bénéficiera d’ici là de plusieurs avant-premières en présence des cinéastes, notamment le lundi 2 décembre à 19h30 à la Cinémathèque Française.

L’entrée est libre, sans réservation préalable.

L’équipe de Création contemporaine dans le Cône Sud, Ignacio Albornoz (Université Paris 8, EDESTA, ESTCA), Claire Allouche (Université Paris 8, EDESTA, ESTCA), Leslie Cassagne (Université Paris 8, EDESTA, Scènes du monde), Célia Jésupret (Université Lyon 2, ED3LA, Passages), Baptiste Mongis (IHEAL).

Fév
10
lun
2020
Atelier Recherche-Création, Cinéma @ Université Paris 8, Maison de la Recherche, salle A2- 217
Fév 10 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
Atelier Recherche-Création, Cinéma @ Université Paris 8, Maison de la Recherche, salle A2- 217
Atelier Recherche-Création, Cinéma avec Dork Zabunyan (Paris 8), Sandra Delacourt (Paris 1) et Catherine Perret (Paris 8)

Chaque discipline artistique possède sans doute sa propre conception de la thèse de recherche-création, et il convient de respecter les spécificités de chacune des pratiques artistiques qui s’ouvrent ainsi à la recherche doctorale. Mais peut-être que le problème demeure mal posé, et qu’à une question d’essence – qu’est-ce qu’une thèse de recherche-création en cinéma, en arts plastiques, en théâtre, etc. ? –, il faudrait en soulever une autre, à la fois plus globale et plus concrète : à quelles conditions(historiques, politiques, pédagogiques…) les thèses de ce type voient-elles le jour dans les départements d’enseignement artistique ? C’est ce renversement de perspective que Sandra Delacourt entreprend dans un ouvrage paru récemment et qui fera date dans ce domaine : L’Artiste-chercheur – Un rêve américain au prisme de Donald Judd (éditions B 52, 2019). N