Déc
11
dim
2022
Séance spéciale : Harun Farocki – présentation et projection @ Cinéma L'Archipel
Déc 11 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min
Séance spéciale : Harun Farocki - présentation et projection @ Cinéma L'Archipel
Séance spéciale Harun Farocki
Présentation-projection avec Christa Blümlinger et Raymond Bellour
A l’occasion de la parution de « Harun Farocki, du cinéma au musée » de Christa Blümlinger (P.O.L.), et de « Aux abords du documentaire » (P.O.L.), ensemble de textes de Farocki rassemblés par Raymond Bellour et parus dans la revue Trafic, seront projetés au Cinéma L’Archipel deux films d’Harun Farocki :

IHRE ZEITUNGEN d’Harun Farocki (17min – Documentaire – Allemagne – 1968)
Film-tract lié au mouvement étudiant contre le groupe de presse d’Axel Springer, accusé de manipuler l’opinion.

LA VIE RFA d’Harun Farocki (1h23 – Documentaire – Allemagne – 1983)
Peu avant la réunification de l’Allemagne, Farocki a su capter les règles qui régissaient la RFA, État industriel par excellence. Il cherche à cerner la logique des cycles de formation dans diverses institutions d’entraînement et d’éducation (compagnie d’assurances, école de sages-femmes, école de police, etc.) se préparant assidûment pour le jour J.

Projections suivies d’une discussion avec Christa Blümlinger et Raymond Bellour.

Déc
8
jeu
2022
La “preuve par l’image” contre-analyse, contre-histoire, complotisme – colloque @ Institut national d'histoire de l'art
Déc 8 @ 9 h 00 min – Déc 9 @ 18 h 30 min
La “preuve par l’image” contre-analyse, contre-histoire, complotisme - colloque @ Institut national d'histoire de l'art
La « preuve par l’image » : contre-analyse, contre-histoire, complotisme
Colloque international

Cet événement, organisé par Aurélie Ledoux (Université Paris Nanterre/ HAR) et Ophir Levy (Université Paris 8/ESTCA), s’inscrit dans le cadre du projet de recherche « La « preuve par l’image »: de la contre-histoire au complotisme », mené depuis 2020 au sein de l’EUR ArTeC. Il en constituera le colloque de clôture. À la croisée d’enjeux épistémologiques, politiques, technologiques et médiatiques, ce projet fait collaborer enseignants-chercheurs, journalistes, archivistes, ingénieurs et artistes ayant pour objectif de penser ensemble la place spécifique de l’image photo-filmique dans la revendication et la promotion de contre-analyses ou même de formes de « contre-histoire ».

 

Cliquer ici pour télécharger le programme du colloque en pdf.

Déc
7
mer
2022
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances – Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
Déc 7 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances - Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
Séminaire inter-universitaire sur la critique
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances
par Gaspard Nectoux

Représenté par un peu plus de 200 textes écrits entre 1964 à 2003, pour les Cahiers du cinéma et Trafic essentiellement, mais aussi pour bien d’autres publications circonstancielles (Image & SonDiapasonPariscope ou Télé-Médecine…), le parcours critique de Jean-Claude Biette (comme ses autres parcours, de cinéaste ou de musicologue, tous entremêlés, et à la fin de sa vie indistinguables), s’est déroulé dans une sorte de faux rythme, marqué de périodes d’activité intense et d’éloignements, d’introspections par l’écriture et de commandes hasardeuses, de fulgurances théoriques et de quantité de méthodes, esquissées ou abouties, dans la recherche d’une place et d’une périodicité justes, et dans un renouvellement permanent de la forme, suivant bon gré mal gré le renouvellement tout aussi permanent d’une pensée sur le cinéma (ou sur l’écriture, la musique, le monde, jusqu’au regard d’ensemble des dernières années).

Plus que dans la construction de tel ou tel concept (Biette n’a jamais imité Daney), c’est dans cette sédimentation des idées, dans cette arboraison d’exemples et de contre-exemples trouvés au hasard du temps, que se forme l’idée biettienne du cinéma, qui est, « comme beaucoup d’idées justes et vraies, parce que nées dans le limon des circonstances » (« Le cinéma descend du singe », janvier 1987), celle d’une justice rendue à la réalité, et à sa relativité (les leçons critiques suivies, devancées ou prolongées par Biette, en écrivant sur le cinéma à hauteur de papillons, sont plutôt celles de Renoir, de Godard, ou de Straub).

Gaspard Nectoux, critique et doctorant à l’Université de Paris-Nanterre (HAR), présentera l’état actuel de sa recherche sur Biette critique.

→ Consulter le programme du séminaire.

Déc
2
ven
2022
Rencontre avec Mélanie Forret pour son ouvrage « Guy Gilles – À contretemps » @ Potemkine
Déc 2 @ 18 h 30 min – 20 h 00 min
Rencontre avec Mélanie Forret pour son ouvrage "Guy Gilles - À contretemps" @ Potemkine
Rencontre avec Mélanie Forret pour son ouvrage
« Guy Gilles – À contretemps »
À l’occasion de la parution de l’ouvrage  « Guy Gilles – À contretemps », rencontre avec Mélanie Forret animée par Gaël Lepingle en présence de Garance Rigoni et Prosper Hillairet. Suivie d’un verre à la boutique. 

« En avril 2008, à la faveur d’une chronique que je devais rédiger, on me remet un coffret dvd : nom du cinéaste inconnu, titres de films inconnus. Plongée dans un royaume mystérieux, dont je ne pouvais soupçonner les merveilles à venir, tant sur le plan des films, que sur la personnalité du cinéaste. Très vite séduite par la mélancolie et la beauté du premier film vu, L’Amour à la mer, je découvrais avec hâte Au pan coupé et Le Clair de terre ; même teneur, même profondeur. Commençait alors cette longue recherche et cette exaltante aventure dont ce livre est l’aboutissement. »

En partenariat avec les éditions de l’Œil.
Nov
18
ven
2022
« ‘Travailler en s’amusant’ : à propos des trajectoires de quelques expatriés français dans l’industrie du dessin animé japonais » – Séminaire CinEcoSA @ visioconférence
Nov 18 @ 15 h 00 min – 17 h 00 min
« ‘Travailler en s’amusant’ : à propos des trajectoires de quelques expatriés français dans l’industrie du dessin animé japonais » - Séminaire CinEcoSA @ visioconférence
Séminaire CinEcoSA 2022-2023 Production Cinématographique et Transculturation Saison 2
« ‘Travailler en s’amusant’ : à propos des trajectoires de quelques expatriés français dans l’industrie du dessin animé japonais »
Marie PRUVOT-DELASPRE (Université Paris 8 / ESTCA) avec une intervention de Matteo WATZKY

Cette intervention se donne pour objectif de questionner les enjeux impliqués dans le processus d’expatriation des travailleurs français de l’animation partis exercer leurs métiers au Japon et l’appropriation des codes professionnels de leur milieu d’arrivée. Quelles sont les attentes qu’ils ont développées et les conditions réelles de travail auxquelles ils sont confrontés lorsqu’ils arrivent au Japon ? Comment s’adaptent-t-ils à une nouvelle donne socio-économique et à une culture du travail artistique fondée sur des principes différents ? À partir d’interviews, d’entretiens à distance, ou encore l’étude d’échanges sur les réseaux sociaux et de publications en ligne, nous tenterons de retracer les parcours de certaines figures de ce milieu français de l’animation au Japon pour questionner les caractéristiques et les aspérités de ce(s) projet(s) d’expatriation. Nous interrogerons ainsi le discours tenu par les acteurs eux-mêmes sur leur processus d’adaptation, l’intégration de nouvelles normes et attentes professionnelles, la possible recréation de « liens de coopération » (Becker) dans ce nouveau contexte, dans l’idée d’interroger les phénomènes d’intégration ou de distinction, voire une certaine essentialisation des pratiques professionnelles.

Marie Pruvost-Delaspre est maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’Université Paris 8 Vincennes Saint Denis depuis 2017. Après diverses publications portant sur le cinéma d’animation japonais des années 1950 à 1970, dont sa thèse éditée aux Presses Universitaires de Rennes en 2021 sous le titre Aux origines de l’animation japonaise : le sudio Tôei Dôga 1956-1972, elle a ouvert de nouveaux chantiers de recherche du côté de la production animée contemporaine au tournant de l’ère numérique, dont un projet examinant la transition du dessin à la main vers la tablette graphique dans le dessin animé français, ou encore l’étude des processus de formation et d’apprentissage de l’animation dans différents contextes.

Matteo Watzky est élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris et titulaire d’un Master d’études cinématographiques à l’université Paris-8 Vincennes Saint-Denis. Auteur d’un mémoire intitulé “L’aberration et la délicatesse – Mouvements de la shoujo dans l’animation japonaise”, sous la direction de Marie Pruvost-Delaspre. Effectue en parallèle des travaux de recherche indépendante sur l’histoire et l’esthétique de l’animation japonaise sur le site web Animétudes.

Le séminaire se tient en visioconférence. Le lien pour la connexion sera communiqué à toutes les personnes inscrites auprès de transcultural@cinecosa.com.

→ Consulter le programme du séminaire.

Nov
17
jeu
2022
Darejan Omirbaev – cinéaste des irrévérences – journée d’étude @ Université Grenoble Alpes – Campus Valence / LUX Scène Nationale de Valence
Nov 17 @ 9 h 15 min – 18 h 30 min
Darejan Omirbaev – cinéaste des irrévérences – journée d'étude @ Université Grenoble Alpes – Campus Valence / LUX Scène Nationale de Valence
Darejan Omirbaev – cinéaste des irrévérences
Journée d’étude organisée par Robert Bonamy (Litt&Arts, Grenoble Alpes) & Eugénie Zvonkine (ESTCA, Paris 8 Vincennes Saint-Denis)

Programme de la journée

9h15 – introduction / Robert Bonamy (Université Grenoble Alpes) & Eugénie Zvonkine (Université Paris 8)
9h45 – Antony Fiant (Université Rennes 2) – Présences du cinéma dans les films de Darejan Omirbaev
10h30 – Victor Morozov (Trinity College Dublin) – Signes du mauvais temps : Darejan Omirbaev dans le présent post-communiste
11h15 – Gulnara Abikeyeva (Alma University, Kazakhstan) – Mondes intérieur et extérieur dans le cinéma de Darejan Omirbaev (intervention en anglais)
13h30 – Eugénie Zvonkine (Université Paris 8) – Parler, se taire, écrire. Langues et parole dans l’œuvre de Darejan Omirbaev
14h15 – Robert Bonamy (Université Grenoble Alpes) – Poétique inalignée de Darejan Omirbaev
15h00 – Projection de Poet
16h45 – Mathieu Macheret (critique de cinéma) –  Poète ou les muses face au néant
17h30 – Dialogue collectif avec Darejan Omirbaev

Cliquer ici pour télécharger le programme de la journée d’étude en pdf.

Nov
15
mar
2022
Michael Snow – Novembre Expérimental #3 @ Grand Action / Institut national d'histoire de l'art / Galerie Martine Aboucaya
Nov 15 @ 9 h 00 min – Nov 26 @ 21 h 30 min
Michael Snow - Novembre Expérimental #3 @ Grand Action / Institut national d'histoire de l'art / Galerie Martine Aboucaya
MICHAEL SNOW – NOVEMBRE EXPÉRIMENTAL #3
Rétrospective de films et exposition

Pour sa troisième édition de Novembre Expérimental, Cinédoc présente un cycle exceptionnel de projections en 16mm et d’exposition consacré aux films de Michael Snow, artiste protéiforme canadien, avec des séances au cinéma Le Grand Action et à l’Institut National d’Histoire de l’Art de plus d’une vingtaine de ses films réalisés de 1956 jusqu’à 2019.

Le cycle de projections d’une vingtaine de films de Michael Snow que propose Cinédoc Paris Films Coop sera l’occasion de voir ou revoir, non seulement les grands films qui ont révélé Snow comme un cinéaste majeur, mais également une sélection de la diversité de ses explorations et arpentages de la vision-audition cinématographique.  De la prégnance du zoom métamorphique de Wavelength à la caméra tellurique et omnidirectionnelle de La Région Centrale, passant par les jeux avec le temps filmique, des durées immobiles de One Second in Montreal, l’ultra ralenti de See You Later, jusqu’à l’extrême déclinaison du film sonore avec le très rare Rameau’s Nephew …, entre autres.

Michael Snow est né à Toronto en 1929, peintre, sculpteur, photographe, musicien et cinéaste, obtient le grand Prix de Knokke en 1968 pour son film Wavelength qui, avec La Région Centrale le consacre comme l’un des plus grands cinéastes. Il a réalisé à ce jour 26 films, outre ses œuvres plastiques, photographies, hologrammes, installations visuelles et sonores et livres d’artiste.

Projections au cinéma le Grand Action et à l’Institut National d’Histoire de l’Art.

Exposition « Michael Snow : Autour de son nouveau livre » à la galerie Martine Aboucaya, du 15 novembre au 7 janvier.

Manifestation organisée avec le soutien du CNC et en partenariat avec le Centre Culturel Canadien à Paris, le cinéma Le Grand Action, l’ Institut National d’Histoire de l’Art et l’ESTCA-Paris8. 

→ Consulter le programme détaillé.

→ Lien vers l’événement Facebook.

Nov
9
mer
2022
Hommage à Jean-Louis Comolli – Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Nov 9 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Hommage à Jean-Louis Comolli - Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Séminaire inter-universitaire sur la critique
Hommage à Jean-Louis Comolli
avec Jean Narboni et Serge Le Péron
Jean Narboni et Serge Le Péron, viendront témoigner de leur collaboration, aux Cahiers du Cinéma, avec Jean-Louis Comolli. Il s’agira de restituer son intense activité critique comme de saisir son parcours cinéphile.

→ Consulter le programme du séminaire.

Oct
27
jeu
2022
Guy Gilles – « Je croyais que la vie était un poème » – colloque @ Université Paris 8, salle de projection A1-181
Oct 27 @ 10 h 00 min – Oct 28 @ 18 h 00 min
Guy Gilles - "Je croyais que la vie était un poème" - colloque @ Université Paris 8, salle de projection A1-181
Colloque Guy Gilles – « Je croyais que la vie était un poème »

À l’occasion du cinquantenaire d’Absences répétées, hommage est rendu au cinéaste Guy Gilles. À partir du 19 octobre, une rétrospective permettra de voir ou de revoir ses films en salle (Le Grand Action et Le Reflet Médicis à Paris, L’Ecran de Saint­-Denis) et de découvrir des fragments filmiques rares.Un colloque organisé les 27 et 28 octobre à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint­-Denis donnera l’occasion à des chercheur.euse.s et à des cinéastes de croiser leurs regards. Les œuvres réalisées pour le cinéma ou pour la télévision, son travail de photographe, éclairant et révélateur, son écriture rythmique des images, son art du montage/collage, son rapport aux acteurs/actrices entre « modernité » et « nostalgie », l’utilisation des chansons, des musiques de son cousin et compositeur Jean­-Pierre Stora, son approche d’oeuvres littéraires, comme La Recherche de Marcel Proust ou les romans de Jean Genet feront l’objet d’études. On abordera également son œuvre d’un point de vue contextuel. Guy Gilles faisant ses premiers films en Algérie avant l’indépendance, arrivant ensuite à Paris en pleine Nouvelle Vague, il a été sensible très tôt aux désillusions de la jeunesse post­-68, avant de vivre les années SIDA.

Cliquer ici pour télécharger le programme du colloque en pdf.

Oct
26
mer
2022
Collage Godard Critique – Reprise du séminaire de l’IDEC @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Oct 26 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Collage Godard Critique - Reprise du séminaire de l'IDEC @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Reprise du séminaire inter-universitaire sur la critique

Collage Godard Critique 

avec Antoine de Baecque, Marc Cerisuelo, Hervé Joubert-Laurencin, Cécile Sorin

→ Consulter le programme du séminaire.