Déc
8
jeu
2022
La “preuve par l’image” contre-analyse, contre-histoire, complotisme – colloque @ Institut national d'histoire de l'art
Déc 8 @ 9 h 00 min – Déc 9 @ 18 h 30 min
La “preuve par l’image” contre-analyse, contre-histoire, complotisme - colloque @ Institut national d'histoire de l'art
La « preuve par l’image » : contre-analyse, contre-histoire, complotisme
Colloque international

Cet événement, organisé par Aurélie Ledoux (Université Paris Nanterre/ HAR) et Ophir Levy (Université Paris 8/ESTCA), s’inscrit dans le cadre du projet de recherche « La « preuve par l’image »: de la contre-histoire au complotisme », mené depuis 2020 au sein de l’EUR ArTeC. Il en constituera le colloque de clôture. À la croisée d’enjeux épistémologiques, politiques, technologiques et médiatiques, ce projet fait collaborer enseignants-chercheurs, journalistes, archivistes, ingénieurs et artistes ayant pour objectif de penser ensemble la place spécifique de l’image photo-filmique dans la revendication et la promotion de contre-analyses ou même de formes de « contre-histoire ».

 

Cliquer ici pour télécharger le programme du colloque en pdf.

Nov
15
mar
2022
Michael Snow – Novembre Expérimental #3 @ Grand Action / Institut national d'histoire de l'art / Galerie Martine Aboucaya
Nov 15 @ 9 h 00 min – Nov 26 @ 21 h 30 min
Michael Snow - Novembre Expérimental #3 @ Grand Action / Institut national d'histoire de l'art / Galerie Martine Aboucaya
MICHAEL SNOW – NOVEMBRE EXPÉRIMENTAL #3
Rétrospective de films et exposition

Pour sa troisième édition de Novembre Expérimental, Cinédoc présente un cycle exceptionnel de projections en 16mm et d’exposition consacré aux films de Michael Snow, artiste protéiforme canadien, avec des séances au cinéma Le Grand Action et à l’Institut National d’Histoire de l’Art de plus d’une vingtaine de ses films réalisés de 1956 jusqu’à 2019.

Le cycle de projections d’une vingtaine de films de Michael Snow que propose Cinédoc Paris Films Coop sera l’occasion de voir ou revoir, non seulement les grands films qui ont révélé Snow comme un cinéaste majeur, mais également une sélection de la diversité de ses explorations et arpentages de la vision-audition cinématographique.  De la prégnance du zoom métamorphique de Wavelength à la caméra tellurique et omnidirectionnelle de La Région Centrale, passant par les jeux avec le temps filmique, des durées immobiles de One Second in Montreal, l’ultra ralenti de See You Later, jusqu’à l’extrême déclinaison du film sonore avec le très rare Rameau’s Nephew …, entre autres.

Michael Snow est né à Toronto en 1929, peintre, sculpteur, photographe, musicien et cinéaste, obtient le grand Prix de Knokke en 1968 pour son film Wavelength qui, avec La Région Centrale le consacre comme l’un des plus grands cinéastes. Il a réalisé à ce jour 26 films, outre ses œuvres plastiques, photographies, hologrammes, installations visuelles et sonores et livres d’artiste.

Projections au cinéma le Grand Action et à l’Institut National d’Histoire de l’Art.

Exposition « Michael Snow : Autour de son nouveau livre » à la galerie Martine Aboucaya, du 15 novembre au 7 janvier.

Manifestation organisée avec le soutien du CNC et en partenariat avec le Centre Culturel Canadien à Paris, le cinéma Le Grand Action, l’ Institut National d’Histoire de l’Art et l’ESTCA-Paris8. 

→ Consulter le programme détaillé.

→ Lien vers l’événement Facebook.

Oct
27
jeu
2022
Guy Gilles – « Je croyais que la vie était un poème » – colloque @ Université Paris 8, salle de projection A1-181
Oct 27 @ 10 h 00 min – Oct 28 @ 18 h 00 min
Guy Gilles - "Je croyais que la vie était un poème" - colloque @ Université Paris 8, salle de projection A1-181
Colloque Guy Gilles – « Je croyais que la vie était un poème »

À l’occasion du cinquantenaire d’Absences répétées, hommage est rendu au cinéaste Guy Gilles. À partir du 19 octobre, une rétrospective permettra de voir ou de revoir ses films en salle (Le Grand Action et Le Reflet Médicis à Paris, L’Ecran de Saint­-Denis) et de découvrir des fragments filmiques rares.Un colloque organisé les 27 et 28 octobre à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint­-Denis donnera l’occasion à des chercheur.euse.s et à des cinéastes de croiser leurs regards. Les œuvres réalisées pour le cinéma ou pour la télévision, son travail de photographe, éclairant et révélateur, son écriture rythmique des images, son art du montage/collage, son rapport aux acteurs/actrices entre « modernité » et « nostalgie », l’utilisation des chansons, des musiques de son cousin et compositeur Jean­-Pierre Stora, son approche d’oeuvres littéraires, comme La Recherche de Marcel Proust ou les romans de Jean Genet feront l’objet d’études. On abordera également son œuvre d’un point de vue contextuel. Guy Gilles faisant ses premiers films en Algérie avant l’indépendance, arrivant ensuite à Paris en pleine Nouvelle Vague, il a été sensible très tôt aux désillusions de la jeunesse post­-68, avant de vivre les années SIDA.

Cliquer ici pour télécharger le programme du colloque en pdf.