DĂ©c
18
mar
2018
Rencontre autour de Geste filmé, gestes filmiques @ INHA - Salle Walter Benjamin
DĂ©c 18 @ 16 h 00 min – 18 h 00 min
Rencontre autour de Geste filmĂ©, gestes filmiques @ INHA - Salle Walter Benjamin | Paris | Île-de-France | France
Discussion autour de Geste filmĂ©, gestes filmiques, dirigĂ© par Christa BlĂŒmlinger et Mathias Lavin

Nous avons le plaisir de vous annoncer une rencontre autour de l’ouvrage collectif dirigĂ© par Christa BlĂŒmlinger et Mathias Lavin, Geste filmĂ©, Gestes filmiques, paru en aoĂ»t 2018, aux Ă©ditions MimĂ©sis.
En prĂ©sence des deux directeurs de la publication et de plusieurs contributeurs, le dĂ©bat sera animĂ© par Dork  Zabunyan et Damien Marguet, le mardi 18 dĂ©cembre, Ă  l’INHA, salle Walter Benjamin, de 16h Ă  18h.

 

 

DĂ©c
20
jeu
2018
Italian silent cinema – Eye Filmmuseum @ Auditorium of the Eye Collection Centre
DĂ©c 20 @ 9 h 30 min – DĂ©c 21 @ 17 h 30 min
Italian silent cinema - Eye Filmmuseum @ Auditorium of the Eye Collection Centre
2-DAY WORKSHOP  ITALIAN SILENT CINEMA A DIVE INTO THE COLLECTIONS OF THE EYE FILMMUSEUM
This two-day workshop will bring together researchers and people from the archives of different nationalities, in order to explore and comment on the film and non-film collections related to Italian silent cinema, held at the Eye Filmmuseum. We will work on a corpus of films selected by researchers and the Eye, but also on advertising material that will highlight the richness and inventiveness of the decorative arts and graphics of this period, as well as the international influence this cinema has experienced. The exchanges will be animated by a sincere endeavour to decompartmentalize and will emphasize aesthetic questions, offering a renewal on the entire period studied.

→ TĂ©lĂ©charger le programme version pdf

 

 

Jan
15
mar
2019
Approches du mouvement dans les films de Marie Menken @ INHA - salle Mariette
Jan 15 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
Approches du mouvement dans les films de Marie Menken @ INHA - salle Mariette | Paris | Île-de-France | France
LES ÉTATS DU CINÉMA, SÉMINAIRE DOCTORAL
Dirigé par Dominique Willoughby

« Approches du mouvement dans les films de Marie Menken : entre caméra somatique et cinéma poétique », par Bårbara Janicas (doctorante ESTCA, Paris 8) et Stéphanie Herfeld (chercheuse, Paris-Ouest-Nanterre).

Dans les films que Marie Menken rĂ©alisa camĂ©ra Ă  bout de bras, en investissant son regard et son corps dans une exploration jouissive du monde, nous avons affaire Ă  des images abstraites qui, par leur caractĂšre de mobilitĂ© et spontanĂ©itĂ©, crĂ©ent des vĂ©ritables poĂšmes visuels et rythmiques suscitant des expĂ©riences du mouvement proches de la danse. En privilĂ©giant la dimension somatique et matĂ©rielle du travail de Menken, cette sĂ©ance propose d’aborder ses films comme le domaine d’expĂ©rimentation d’un autre cinĂ©ma poĂ©tique au sein de l’avant-garde amĂ©ricaine, anticipant Ă©galement certaines pratiques de la cinĂ©-danse qui Ă©mergea en tant que genre filmique entre les annĂ©es 1940 et 1970.

Intervention de BĂĄrbara Janicas : Cette communication propose d’aborder le cinĂ©ma de Marie Menken, souvent rapprochĂ© de la peinture et parfois aussi de la danse, comme le domaine d’affirmation d’un autre cinĂ©ma poĂ©tique « matĂ©rialiste » au sein de l’avant-garde amĂ©ricaine des annĂ©es 1940-1970. En privilĂ©giant la dimension expĂ©rientielle et matĂ©rielle de son travail avec le support filmique, nous allons montrer que la poĂ©sie des films de Menken tient moins au modĂšle lyrique cĂ©lĂ©brĂ© Ă  l’époque par Maya Deren, qu’à l’idĂ©e du « cinĂ©-poĂšme » vĂ©hiculĂ©e par les avant-gardes des annĂ©es 1920. En nous appuyant sur les tĂ©moignages de Stan Brakhage et Jonas Mekas, qui furent les premiers Ă  louer la capacitĂ© de Menken Ă  traduire la rĂ©alitĂ© filmĂ©e en « poĂ©sie d’images vibrantes de mouvement », nous allons essayer de montrer comment sa pratique filmique expĂ©rimentale invite Ă  l’expĂ©rience somatique d’une forme d’expression poĂ©tique des objets, de la lumiĂšre, et du corps-mobile invisible derriĂšre l’appareil.

Intervention de StĂ©phanie Herfeld (invitĂ©e) : L’originalitĂ© du parcours de Marie Menken permet un passage entre plusieurs pratiques artistiques, de la peinture abstraite au cinĂ©ma expĂ©rimental Ă  l’art performatif. Et l’économie modeste et intime de ses travaux explique sans doute la libertĂ© et la nouveautĂ© de ses gestes. DĂšs lors, si l’on approche ses films au prisme de la pensĂ©e de Gilles Deleuze, on peut non seulement rĂ©affirmer les enjeux de l’Image-mouvement, mais surtout penser l’expĂ©rimental, ainsi que le lien entre les gestes de l’Image-temps et la crĂ©ation de pensĂ©e.  Ce qui indique une richesse  encore peu explorĂ©e de sa production visuelle.

 

→ Consulter le programme du sĂ©minaire

 

« La lettre Ă  Serge Daney » de Gilles Deleuze : les trois Ăąges de l’image @ Institut National d'Histoire de l'Art
Jan 15 @ 16 h 00 min – 18 h 00 min
« La lettre Ă  Serge Daney » de Gilles Deleuze : les trois Ăąges de l’image
avec Dork Zabunyan (Université Paris 8) / Discussion avec Ophir Lévy (Université Paris 8)

SĂ©ance dans le cadre du sĂ©minaire de recherche en histoire et esthĂ©tique du cinĂ©ma « RĂ©gimes d’historicitĂ© dans le cinĂ©ma des annĂ©es 1960 Ă  nos jours : crises de temps, traces, (re)construction ».

Il s’agira de rebondir sur la pĂ©riodisation esquissĂ©e par Deleuze dans sa « lettre Ă  Serge Daney », qui distingue trois Ăąges de l’image. Les deux premiers sont traitĂ©s en profondeur dans L’Image- mouvement et L’Image-temps, mais le troisiĂšme – oĂč le cinĂ©ma affronte toujours davantage d’autres types d’images animĂ©es, dont celles de la tĂ©lĂ©vision – est surtout investie dans la « lettre », et un peu, mais Ă  peine, Ă  la toute fin de L’Image-temps. Cela nous permettrait de rejouer certaines rĂ©flexions sur l’impuretĂ© du cinĂ©ma, et de les investir Ă  partir du cinĂ©ma italien (Fellini, Moretti, mais aussi Lina WertmĂŒller), pour ensuite Ă©tudier comment ce nouveau « rĂ©gime d’historicitĂ© » qui apparaĂźt lĂ -bas dans ces annĂ©es-lĂ  permet d’entrer, ou du moins de penser ce troisiĂšme Ăąge dont parle Deleuze.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire

Jan
24
jeu
2019
Rencontre autour de PARIS 1900 de Nicole VedrÚs (1947) @ La Librairie du Cinéma du Panthéon
Jan 24 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min
Rencontre autour de PARIS 1900 de Nicole VedrĂšs (1947) @ La Librairie du CinĂ©ma du PanthĂ©on | Paris | Île-de-France | France
Discussion autour de PARIS 1900 de Nicole VedrÚs (1947) Kaléidoscope des jours de Suzanne Liandrat-Guigues

La Librairie du CinĂ©ma du PanthĂ©on et la collection Le Parti pris du cinĂ©ma (Éditions L’Harmattan) ont le plaisir de vous inviter Ă  une soirĂ©e de prĂ©sentation et de signature de l’ouvrage de Suzanne Liandrat-Guigues PARIS 1900 de Nicole VedrĂšs (1947) KalĂ©idoscope des jours. 

Cette soirĂ©e sera l’occasion d’un Ă©change entre Suzanne Liandrat-Guigues et Bernard Eisenschitz autour de Nicole VedrĂšs, chroniqueuse, essayiste et rĂ©alisatrice.

Elle aura lieu le jeudi 24 janvier 2019 à partir de 18h30 à La Librairie du Cinéma du Panthéon, 15 rue Victor Cousin 75005 Paris.

 

 

Jan
29
mar
2019
Politiques du cinéma et territoires @ Université d'Angers, Le Quatre - Espace cutlurel
Jan 29 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Politiques du cinéma et territoires @ Université d'Angers, Le Quatre - Espace cutlurel
Politiques du cinéma et territoires 
OrganisĂ©e Ă  l’initiative du projet ANR Cluster 9-3, en partenariat avec le festival Premiers Plans et en collaboration avec la SFR Confluences de l’UniversitĂ© d’Angers

Conçue comme un dialogue entre chercheurs et professionnels du cinĂ©ma, cette journĂ©e d’études entend questionner les politiques du cinĂ©ma menĂ©es par les collectivitĂ©s territoriales. Tout en considĂ©rant le panorama d’ensemble, il s’agira d’essayer de cerner les spĂ©cificitĂ©s, et diffĂ©rences, Ă  la lumiĂšre d’études de cas territoriales. Depuis le dĂ©but des annĂ©es 2000, les collectivitĂ©s territoriales ont dĂ©veloppĂ©, et renforcĂ©, leurs politiques du cinĂ©ma (et plus largement de l’audiovisuel). Ce phĂ©nomĂšne, qui repose sur un certain nombre d’objectifs communs, se caractĂ©rise aussi par une diversitĂ© de choix, de moyens et de mises en application.

Par ailleurs, Ă  une heure de grands redĂ©coupages administratifs et dans un contexte budgĂ©taire contraint, le devenir de ces politiques locales du cinĂ©ma mĂ©rite d’ĂȘtre interrogĂ©. Comment, dans ce contexte, les projets de cinĂ©ma doivent-ils se rĂ©inventer ?

Dans le cadre du projet Cluster9-3

→ Consulter le programme de la journĂ©e

Jan
30
mer
2019
Conférence-débat avec Jihoon Kim @ Université Paris Didedot, salle 785 C, bùt. C
Jan 30 @ 10 h 30 min – 12 h 00 min
Conférence-débat avec Jihoon Kim @ Université Paris Didedot, salle 785 C, bùt. C
Conférence et débat avec Jihoon Kim

Emmanuelle AndrĂ© (UniversitĂ© Paris 7, Cerilac) et Christa BlĂŒmlinger (UniversitĂ© Paris 8, ESTCA) annoncent pour mercredi 30 janvier à 10h30 une confĂ©rence et un dĂ©bat avec Jihoon Kim, Professeur associĂ© Ă  l’Université Chung-ang (CorĂ©e du Sud), autour de son livre Between Film, Video, and the Digital: Hybrid Moving Images in the Post-media Age.

La conférence sera en anglais, le débat en français et en anglais.

 

 

SĂ©ance autour de Jean-Claude Biette @ INHA, salle Fabri de Peiresc
Jan 30 @ 18 h 00 min – 19 h 00 min
SĂ©ance autour de Jean-Claude Biette @ INHA, salle Fabri de Peiresc | Paris | Île-de-France | France
SÉMINAIRE INTER-UNIVERSITAIRE SUR LA CRITIQUE

L’ouvrage collectif Jean-Claude Biette, appunti et contrappunti  (dir. P. EugĂšne, H. Joubert-Laurencin, P. Fauvel, Éd. De L’incidence, 2018), qui sera prĂ©sentĂ© Ă  cette sĂ©ance, s’attache Ă  la figure d’un cinĂ©aste et Ă©crivain de cinĂ©ma discret et peu connu, aux apports esthĂ©tiques et thĂ©oriques pourtant inestimables.

Ami de Serge Daney et membre fondateur de la revue Trafic (dont il a trouvĂ© le titre), traducteur et assistant de Pasolini, proche de la maison de production Diagonale fondĂ©e par Paul Vecchiali, Jean-Claude Biette fut aussi l’un des plus attentifs à donner Ă  l’histoire du cinĂ©ma une existence de plain-pied, inventant pour ce faire un mode de lecture et d’écriture des films singulier, labyrinthique et joueur, faisant la part belle aux mĂ©canismes de l’inconscient, Ă  la fascination et aux dĂ©sirs cinĂ©philiques Ă©prouvĂ©s en premier lieu devant le cinĂ©ma classique.

Cette sĂ©ance sera l’occasion pour Pierre EugĂšne et Marcos Uzal, contributeurs de l’ouvrage, d’aborder les Ɠuvres de Jean-Claude Biette et la pĂ©rennitĂ© stimulante de leurs apports aujourd’hui.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire

Jan
31
jeu
2019
Gestes du cinéma documentaire avec Drawen Zanchi @ ENS, salle Beckett
Jan 31 @ 20 h 30 min – 22 h 30 min
Gestes du cinĂ©ma documentaire avec Drawen Zanchi @ ENS, salle Beckett | Paris | Île-de-France | France
SÉMINAIRE GESTES DE CINÉMA DOCUMENTAIRE – ESPACES EN REGARD Lucie Leszez (DHTA, UniversitĂ© Grenoble), Lucile Combreau (LILA, Paris 3), Mariya Nikiforova (Paris 3), Claire Allouche (ESTCA, Paris 8)
Ce sĂ©minaire d’élĂšves, ouvert Ă  tou.te.s, propose de questionner la portĂ©e critique, politique et poĂ©tique de gestes cinĂ©matographiques, lorsque les cinĂ©astes nĂ©gocient avec le rĂ©el et l’histoire pour les remettre en jeu, inventent des formes nouvelles, dĂ©cadrent le regard. Il s’agit de s’intĂ©resser Ă  des dĂ©marches de cinĂ©ma documentaire oĂč filmer le rĂ©el signifie penser avec le rĂ©el, depuis et avec celui-ci, dans son historicitĂ©.
Les séances seront organisées autour de projections de films (en numérique, 16 mm ou super 8) et de rencontres avec des cinéastes invités. Nous souhaitons cette année interroger les spatialités singuliÚres des films, des lieux filmés à partir de gestes cinématographiques faisant lien entre espaces et imaginaires, territoires et mémoires.

La prochaine sĂ©ance du sĂ©minaire aura lieu le jeudi 31 janvier Ă  20h30, en salle Beckett au 45 rue d’Ulm, en prĂ©sence de Drazen Zanchi. La sĂ©ance sera organisĂ©e autour de la projection en 16 mm de deux films du cinĂ©aste, Mercedes Dunavska ou l’impossible trajectoire A1 (2009) et Kanal (2018), puis d’une discussion. 

FĂ©v
5
mar
2019
Les archives du cinĂ©ma d’Abel Gance @ INHA - salle Mariette
FĂ©v 5 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
Les archives du cinĂ©ma d'Abel Gance @ INHA - salle Mariette | Paris | Île-de-France | France
LES ÉTATS DU CINÉMA, SÉMINAIRE DOCTORAL
Dirigé par Dominique Willoughby

« Les archives du cinĂ©ma d’Abel Gance »

La restauration de films monumentaux : Étude des restaurations de La Roue d’Abel Gance, par RĂ©mi Llorens (Master 2 valorisation des patrimoines cinĂ©matographiques, UniversitĂ© Saint-Denis-Vincennes – Paris 8)

Abel Gance, cinĂ©aste prolifique et novateur, rĂ©alise dans les annĂ©es 1920 des Ɠuvres aussi grandioses que complexes telles que La Roue ou NapolĂ©on. Ces deux Ɠuvres ont connu de nombreuses versions et restaurations : pour La Roue pas moins de quatre restaurations et reconstructions ont Ă©tĂ© effectuĂ©es jusqu’à nos jours. Cette Ă©tude se penche sur les pratiques des restaurateurs de films Ă  versions multiples au travers du cas d’un film monument en cours de restauration par la Fondation JĂ©rĂŽme Seydoux-PathĂ© sous la direction de François Ede et en collaboration avec la CinĂ©mathĂšque suisse et la CinĂ©mathĂšque française.

Inventer l’Ɠuvre par l’archive : le cas d’Abel Gance, par Elodie Tamayo  (doctorante en cinĂ©ma,  IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

L’Ɠuvre manifeste du cinĂ©aste Abel Gance est redoublĂ©e d’une formidable part latente, constituĂ©e par ses projets inachevĂ©s et non-rĂ©alisĂ©s, scellĂ©s dans ses archives. Celles-ci constituent un ouvroir et un miroir de l’Ɠuvre, une extension oĂč Gance se met en scĂšne en tant qu’auteur. La poĂ©tique de Gance est-elle Ă  inventer (au sens hermĂ©neutique et archĂ©ologique du terme) par l’archive?

→ Consulter le programme du sĂ©minaire

 

FĂ©v
12
mar
2019
PrĂ©sent en crise et stigmates du passĂ© dans le cinĂ©ma d’Avi Mograbi @ Maison de la Recherche
FĂ©v 12 @ 16 h 00 min – 18 h 00 min
PrĂ©sent en crise et stigmates du passĂ© dans le cinĂ©ma d’Avi Mograbi @ Maison de la Recherche
PrĂ©sent en crise et stigmates du passĂ© dans le cinĂ©ma d’Avi Mograbi
avec Macha Ovtchinnikova (Université de Picardie Jules Verne) / discussion avec Tamara Erde (réalisatrice et artiste).

 

 

SĂ©ance dans le cadre du sĂ©minaire de recherche en histoire et esthĂ©tique du cinĂ©ma « RĂ©gimes d’historicitĂ© dans le cinĂ©ma des annĂ©es 1960 Ă  nos jours : crises de temps, traces, (re)construction ».

La filmographie d’Avi Mograbi se forge Ă  partir d’une douloureuse actualitĂ© israĂ©lienne lacĂ©rĂ©e de traces, de stigmates du passĂ© sanglant. A chaque film, le cinĂ©aste plonge dans le prĂ©sent impĂ©tueux de son pays qu’il traite comme une urgence. Loin d’ĂȘtre un espace d’explosion dĂ©sintĂ©ressĂ©e, les films de Mograbi sont un lieu de rĂ©flexion permanente autant sur la sociĂ©tĂ© israĂ©lienne que sur le cinĂ©ma. Je m’intĂ©resserai particuliĂšre Ă  son film de 2001, AoĂ»t, avant l’explosion dans lequel le cinĂ©aste s’adresse au spectateur en lui confiant son projet : filmer tous les jours du mois d’aoĂ»t le quotidien de ses compatriotes israĂ©liens. Il s’agira d’analyser comment ces images du prĂ©sent en crise dĂ©voilent les diffĂ©rentes strates du dispositif cinĂ©matographique, en exhibent les coutures afin de le transformer en lieu de rĂ©sistance politique.

Tamara Erde est diplĂŽmĂ©e de Bezalel Academy Ă  Jerusalem, et du Fresnoy, la rĂ©alisatrice et artiste franco-israĂ©lienne Tamara Erde explore diffĂ©rents mĂ©diums: rĂ©alisatrice de documentaires et de fictions, elle crĂ©e Ă©galement des performances de danse et des installations vidĂ©o. Ses Ɠuvres sont prĂ©sentĂ©es dans les plus grands festivals internationaux. Ses films documentaires This is my land et le rĂ©cent Looking for Zion interrogent le conflit israĂ©lo-palĂ©stinien Ă  travers le prisme de l’enseignement de l’histoire dans les Ă©coles israĂ©liennes et palestinienne ou de sa propre histoire familiale.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire

FĂ©v
20
mer
2019
Marc Cerisuelo relit Albert Laffay @ Institut National d'Histoire de l'Art
FĂ©v 20 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Marc Cerisuelo relit Albert Laffay @ Institut National d'Histoire de l'Art
SÉMINAIRE INTER-UNIVERSITAIRE SUR LA CRITIQUE

Comment le cinĂ©ma peut-il ĂȘtre aussi agile dans le rĂ©cit alors que « le monde lui colle aux pieds », se demande Albert Laffay? Pour le grand angliciste, ancien Ă©lĂšve d’Alain et premier critique cinĂ©matographique des Temps Modernes, le cinĂ©ma fait mieux que rivaliser avec l’idĂ©alitĂ© du langage dans l’ordre de la fiction, il ne doit son aisance apparente qu’Ă  des donnĂ©es non-imagiĂšres : la pluralitĂ© des photogrammes qui engendre le mouvement, celle des plans organisĂ©e par le montage, la facultĂ© de bouleverser l’ordre et la continuitĂ©, la possibilitĂ© de produire la simultanĂ©itĂ©,  ce qui le rapproche de ce fait de la musique en rompant avec le caractĂšre sĂ©quentiel de la lecture. A ces donnĂ©es immanentes, Laffay ajoute une idĂ©e : celle d’un « grand imagier », « structure sans images » situĂ©e au coeur du film ; non anthropomorphique, irrĂ©ductible Ă  l’auteur, au narrateur et Ă  toute personnalisation, ce « montreur d’images », « maĂźtre de cĂ©rĂ©monie » ou encore « commentateur anonyme », cette main qui tourne les pages d’un livre d’images fait que le film nous parle en se montrant tout au long de son dĂ©filement. PrĂ©curseur de la narratologie filmique, Laffay anticipe Ă©galement sur des conquĂȘtes plus contemporaines : son insistance sur le fait que le cinĂ©ma nous montre des images rencontre l’intuition d’un Serge Daney qui tient que le cinĂ©ma n’est pas une technique d’exposition des images mais « un acte de montrer ».

Telle est la position du problĂšme. Mais cela ne vaudrait pas une heure de peine si une telle acuitĂ© n’était soutenue par un style Ă©tincelant, clair et subtil, une langue « disante » dont on ne trouve que trĂšs rarement l’équivalent dans la critique cinĂ©matographique (on songe Ă  AndrĂ© Bazin et Ă  Claude Ollier) et plus surement dans la « critique  des maĂźtres » en littĂ©rature (on pense Ă  Julien Gracq).  La tension de la langue a conduit Ă  une forme de rimbaldisme : Laffay n’écrivit que quatre ans sur le cinĂ©ma, Ă  la haute Ă©poque de l’aprĂšs-guerre, puis retourna  Ă  sa khĂągne du lycĂ©e Louis-le-Grand  et Ă  Keats dont il fut le traducteur. Nous nous interrogerons sur ce mĂ©tĂ©ore Ă  partir de ses textes rassemblĂ©s chez Masson en 1964 sous le titre de Logique du cinĂ©ma (le livre attend depuis un demi-siĂšcle une nouvelle Ă©dition
).

Marc Cerisuelo est professeur Ă  l’UniversitĂ© Paris-Est Marne-la-VallĂ©e.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire

La mémoire fertile de Michel Khleifi @ Université Paris 8 Vincennnes-Saint-Denis
FĂ©v 20 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min
LA MÉMOIRE FERTILE DE MICHEL KHLEIFI EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR MICHEL KHLEIFI 

Ce mercredi 20 fĂ©vrier Ă  18h30 en salle A1 181 (bĂątiment A), Paris 8 accueille le cinĂ©-club du Festival CinĂ©-Palestine. À l’occasion de la projection de son film La mĂ©moire fertile, Michel Khleifi nous fera l’honneur de sa prĂ©sence. La sĂ©ance sera prĂ©sentĂ©e et animĂ©e par Raba Hammo. 

Réalisé en 1978, La Mémoire Fertile est un portrait de deux femmes palestiniennes: Farah Hatoum, veuve qui vit a Nazareth et Sahar Khalifeh, jeune romanciere qui vit a Ramallah, en Cisjordanie occupée. Michel Khleifi rend compte du quotidien en privilégiant dans ce documentaire le témoignage direct de la « vie sous occupation ». 
FĂ©v
26
mar
2019
L’écriture en atelier au cƓur des enjeux artistiques et Ă©conomiques de la production de sĂ©ries amĂ©ricaines @ INHA - salle Mariette
FĂ©v 26 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
L’écriture en atelier au cƓur des enjeux artistiques et Ă©conomiques de la production de sĂ©ries amĂ©ricaines @ INHA - salle Mariette | Paris | Île-de-France | France
LES ÉTATS DU CINÉMA, SÉMINAIRE DOCTORAL
Dirigé par Dominique Willoughby

« L’écriture en atelier au cƓur des enjeux artistiques et Ă©conomiques de la production de sĂ©ries amĂ©ricaines », par Sophie Goudjil (ESTCA, Paris 8).

Dans cette communication, nous proposons d’étudier l’influence de l’organisation de la writing room des sĂ©ries tĂ©lĂ©visĂ©es Ă©tats-unienne sur leur forme esthĂ©tique. L’exposĂ© sera suivi d’une discussion avec JoĂ«l Augros (PR, UniversitĂ© Bordeaux-Montaigne).

→ Consulter le programme du sĂ©minaire

 

Mar
14
jeu
2019
Hommage à Claire Mercier @ Université Paris 8
Mar 14 @ 18 h 00 min – 19 h 30 min
Hommage à Claire Mercier @ Université Paris 8
Hommage Ă  Claire Mercier (1965-2019)

Nous vous donnons rendez-vous le jeudi 14 mars Ă  18h pour rendre hommage ou dĂ©couvrir l’Ɠuvre de Claire Mercier, scĂ©nariste, rĂ©alisatrice et enseignante-chercheuse au DĂ©partement CinĂ©ma, rĂ©cemment disparue.

La projection de son film À tout Ă  l’heure (2017, 76â€Č) ouvrira la soirĂ©e (salle de projection A1 181).
Mar
19
mar
2019
La boucle animĂ©e, du jouet optique au Gif + Pour l’histoire de la crĂ©ation d’un genre cinĂ©matographique @ INHA - salle Mariette
Mar 19 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
La boucle animĂ©e, du jouet optique au Gif + Pour l’histoire de la crĂ©ation d’un genre cinĂ©matographique @ INHA - salle Mariette | Paris | Île-de-France | France
LES ÉTATS DU CINÉMA, SÉMINAIRE DOCTORAL
Dirigé par Dominique Willoughby

Marion Charroppin (doctorante ESTCA, Paris 8) : La boucle animée, du jouet optique au Gif

Le projet de cette thĂšse est de relier l’analyse esthĂ©tique des boucles continues issues des jouets optiques Ă  celle d’images animĂ©es ultĂ©rieures telles que le Gif. Apparu en 1983, le Gif ou « graphic interchange format » dĂ©signait Ă  l’origine un format d’image numĂ©rique fixe destinĂ©e Ă  i