Déc
7
mer
2022
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances – Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
Déc 7 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances - Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
Séminaire inter-universitaire sur la critique
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances
par Gaspard Nectoux

Représenté par un peu plus de 200 textes écrits entre 1964 à 2003, pour les Cahiers du cinéma et Trafic essentiellement, mais aussi pour bien d’autres publications circonstancielles (Image & SonDiapasonPariscope ou Télé-Médecine…), le parcours critique de Jean-Claude Biette (comme ses autres parcours, de cinéaste ou de musicologue, tous entremêlés, et à la fin de sa vie indistinguables), s’est déroulé dans une sorte de faux rythme, marqué de périodes d’activité intense et d’éloignements, d’introspections par l’écriture et de commandes hasardeuses, de fulgurances théoriques et de quantité de méthodes, esquissées ou abouties, dans la recherche d’une place et d’une périodicité justes, et dans un renouvellement permanent de la forme, suivant bon gré mal gré le renouvellement tout aussi permanent d’une pensée sur le cinéma (ou sur l’écriture, la musique, le monde, jusqu’au regard d’ensemble des dernières années).

Plus que dans la construction de tel ou tel concept (Biette n’a jamais imité Daney), c’est dans cette sédimentation des idées, dans cette arboraison d’exemples et de contre-exemples trouvés au hasard du temps, que se forme l’idée biettienne du cinéma, qui est, « comme beaucoup d’idées justes et vraies, parce que nées dans le limon des circonstances » (« Le cinéma descend du singe », janvier 1987), celle d’une justice rendue à la réalité, et à sa relativité (les leçons critiques suivies, devancées ou prolongées par Biette, en écrivant sur le cinéma à hauteur de papillons, sont plutôt celles de Renoir, de Godard, ou de Straub).

Gaspard Nectoux, critique et doctorant à l’Université de Paris-Nanterre (HAR), présentera l’état actuel de sa recherche sur Biette critique.

→ Consulter le programme du séminaire.

Nov
18
ven
2022
« ‘Travailler en s’amusant’ : à propos des trajectoires de quelques expatriés français dans l’industrie du dessin animé japonais » – Séminaire CinEcoSA @ visioconférence
Nov 18 @ 15 h 00 min – 17 h 00 min
« ‘Travailler en s’amusant’ : à propos des trajectoires de quelques expatriés français dans l’industrie du dessin animé japonais » - Séminaire CinEcoSA @ visioconférence
Séminaire CinEcoSA 2022-2023 Production Cinématographique et Transculturation Saison 2
« ‘Travailler en s’amusant’ : à propos des trajectoires de quelques expatriés français dans l’industrie du dessin animé japonais »
Marie PRUVOT-DELASPRE (Université Paris 8 / ESTCA) avec une intervention de Matteo WATZKY

Cette intervention se donne pour objectif de questionner les enjeux impliqués dans le processus d’expatriation des travailleurs français de l’animation partis exercer leurs métiers au Japon et l’appropriation des codes professionnels de leur milieu d’arrivée. Quelles sont les attentes qu’ils ont développées et les conditions réelles de travail auxquelles ils sont confrontés lorsqu’ils arrivent au Japon ? Comment s’adaptent-t-ils à une nouvelle donne socio-économique et à une culture du travail artistique fondée sur des principes différents ? À partir d’interviews, d’entretiens à distance, ou encore l’étude d’échanges sur les réseaux sociaux et de publications en ligne, nous tenterons de retracer les parcours de certaines figures de ce milieu français de l’animation au Japon pour questionner les caractéristiques et les aspérités de ce(s) projet(s) d’expatriation. Nous interrogerons ainsi le discours tenu par les acteurs eux-mêmes sur leur processus d’adaptation, l’intégration de nouvelles normes et attentes professionnelles, la possible recréation de « liens de coopération » (Becker) dans ce nouveau contexte, dans l’idée d’interroger les phénomènes d’intégration ou de distinction, voire une certaine essentialisation des pratiques professionnelles.

Marie Pruvost-Delaspre est maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’Université Paris 8 Vincennes Saint Denis depuis 2017. Après diverses publications portant sur le cinéma d’animation japonais des années 1950 à 1970, dont sa thèse éditée aux Presses Universitaires de Rennes en 2021 sous le titre Aux origines de l’animation japonaise : le sudio Tôei Dôga 1956-1972, elle a ouvert de nouveaux chantiers de recherche du côté de la production animée contemporaine au tournant de l’ère numérique, dont un projet examinant la transition du dessin à la main vers la tablette graphique dans le dessin animé français, ou encore l’étude des processus de formation et d’apprentissage de l’animation dans différents contextes.

Matteo Watzky est élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris et titulaire d’un Master d’études cinématographiques à l’université Paris-8 Vincennes Saint-Denis. Auteur d’un mémoire intitulé “L’aberration et la délicatesse – Mouvements de la shoujo dans l’animation japonaise”, sous la direction de Marie Pruvost-Delaspre. Effectue en parallèle des travaux de recherche indépendante sur l’histoire et l’esthétique de l’animation japonaise sur le site web Animétudes.

Le séminaire se tient en visioconférence. Le lien pour la connexion sera communiqué à toutes les personnes inscrites auprès de transcultural@cinecosa.com.

→ Consulter le programme du séminaire.

Nov
9
mer
2022
Hommage à Jean-Louis Comolli – Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Nov 9 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Hommage à Jean-Louis Comolli - Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Séminaire inter-universitaire sur la critique
Hommage à Jean-Louis Comolli
avec Jean Narboni et Serge Le Péron
Jean Narboni et Serge Le Péron, viendront témoigner de leur collaboration, aux Cahiers du Cinéma, avec Jean-Louis Comolli. Il s’agira de restituer son intense activité critique comme de saisir son parcours cinéphile.

→ Consulter le programme du séminaire.

Oct
26
mer
2022
Collage Godard Critique – Reprise du séminaire de l’IDEC @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Oct 26 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Collage Godard Critique - Reprise du séminaire de l'IDEC @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Reprise du séminaire inter-universitaire sur la critique

Collage Godard Critique 

avec Antoine de Baecque, Marc Cerisuelo, Hervé Joubert-Laurencin, Cécile Sorin

→ Consulter le programme du séminaire.

Oct
21
ven
2022
Les Vitaphone shorts au prisme du phonographe et du vaudeville américain – Séminaire de l’AFRHC @ Institut national d'histoire de l'art, salle Demargne
Oct 21 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Les Vitaphone shorts au prisme du phonographe et du vaudeville américain - Séminaire de l’AFRHC @ Institut national d'histoire de l'art,  salle Demargne
Séminaire permanent de l’AFRHC 
« Nouvelles recherches sur l’histoire du cinéma »
Les Vitaphone shorts au prisme du phonographe et du vaudeville américain
par Noah Teichner (Université Paris 8)
Séance préparée et animée par Charlotte Servel

Entre 1926 et 1930, le studio Warner Bros. a produit un millier de courts métrages Vitaphone avec les artistes de variétés qui se produisaient sur scène dans les salles de cinéma et de vaudeville aux États-Unis. Les recherches récentes sur la généralisation du parlant ont permis de réévaluer cette production au format son-sur-disque dans sa globalité, selon des perspectives économiques, industrielles et techniques. L’analyse formelle des Vitaphone shorts reste cependant minoritaire, malgré le grand nombre de courts métrages désormais restauré et édité en DVD. En abordant ce corpus de numéros comiques et musicaux sous l’angle du vaudeville filmique, cette intervention s’intéressera aux stratégies d’adresse et de représentation des Vitaphone shorts, stratégies qui seront étudiées au prisme du vaudeville américain et des pratiques phonographiques remontant au tournant du 20e siècle. Une analyse comparée de la relation entre artiste et public dans le vaudeville scénique, phonographique et filmique permettra de voir comment ces courts métrages, loin de toute démarche univoque de « captation » ou de « spectacle filmé », participent à l’élaboration d’un médium de performance à part entière.

Noah Teichner est cinéaste, artiste et chercheur. Ses recherches portent sur le cinéma burlesque et l’histoire du comique à travers les médias. Il a soutenu une thèse de doctorat à l’Université Paris 8 en 2021 sur les courts métrages Vitaphone au format son-sur-disque et les relations entre le phonographe, le cinéma sonore et le vaudeville américain. Il est également membre du laboratoire cinématographique partagé L’Abominable, où il a réalisé Navigators (2022), son premier long métrage.

Exceptionnellement cette séance ne sera pas accessible à distance, la salle réservée n’étant pas équipée pour la visioconférence.

→ Consulter l’intégralité du programme 2022-2023 du séminaire permanent de l’AFRHC.

Oct
18
mar
2022
Première séance du séminaire doctoral de l’ESTCA @ INHA, salle Mariette
Oct 18 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Première séance du séminaire doctoral de l'ESTCA @ INHA, salle Mariette
Séminaire doctoral de l’ESTCA
Séance présidée par Christa Blümlinger, Katalin Pór et Eugénie Zvonkine

Le séminaire doctoral de l’ESTCA a vocation à offrir un espace de discussion aux doctorant.e.s du laboratoire. Il vise à leur permettre de se rencontrer et d’échanger autour de leurs objets et méthodes de recherche, aussi bien entre eux qu’avec les différent.e.s enseignant.e.s chercheur.se.s titulaires du laboratoire.

La séance introductive sera l’occasion de présenter le programme du séminaire et d’esquisser un état des lieux des recherches doctorales menées au sein de l’ESTCA. Les séances suivantes, présidées par un.e professeur.e du laboratoire, se composeront de deux interventions de 30 minutes, chacune suivie d’un temps de discussion.

→ Consulter la page du séminaire doctoral.