Avr
5
mer
2023
Workshop “Moguls, Go-betweens and Smugglers” @ MSH Paris Nord, salle 409
Avr 5 @ 10 h 00 min – 18 h 00 min
Workshop “Moguls, Go-betweens and Smugglers” @ MSH Paris Nord, salle 409
Workshop dans le cadre du projet « Faire communautĂ©(s) face Ă  l’écran »
« Moguls, Go-betweens and Smugglers. 
Film Distributors and their Networks during the Twentieth Century« 

This workshop aims at revisiting the history of film importers/exporters and distributors throughout the 20th century by examining the social inscription of their trade. Moguls, go-betweens and/or smugglers, film traders were main actors in determining the value of films, building film markets, bringing out audiences by giving them (or not) access to the films. Yet, the history of cinema has long ignored the figure of the distributor, too bland to obscure the ethereal figure of the author, too close to the limelight to interest those, less numerous, researching “those wonderful people out there in the dark,” the audience. This workshop seeks to reconstruct the diversity of networks these businessmen/women used to maintain, how they positioned themselves in relation to their peers, remembering that many distributors also acted as exhibitors and producers.

 
Mar
8
mer
2023
ANNULÉ – ÉlĂ©ments pour une histoire photographique de la critique de cinĂ©ma. La photothĂšque d’Ugo Casiraghi – SĂ©minaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Mariette
Mar 8 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
ANNULÉ - ÉlĂ©ments pour une histoire photographique de la critique de cinĂ©ma.  La photothĂšque d'Ugo Casiraghi - SĂ©minaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Mariette

// Séance reportée à une date ultérieure, à établir //

SĂ©minaire inter-universitaire sur la critique
ÉlĂ©ments pour une histoire photographique de la critique de cinĂ©ma.
La photothĂšque d’Ugo Casiraghi
Quelles sont les relations entre la critique cinĂ©matographique et la photographie ? Quels sont les canaux d’Ă©change d’images dans le milieu des revues italiennes ? Pour quelles raisons ces images sont-elles un outil important pour l’interprĂ©tation des films ? Sur la base de ces questions, la confĂ©rence d’Enrico Gheller (post-doctorant Ă  l’UniversitĂ© d’Udine) se penchera sur la photothĂšque du critique italien Ugo Casiraghi (1921-2006) et examinera comment la circulation des photographies de films contribue aux processus d’institutionnalisation de la critique italienne d’aprĂšs-guerre.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire.

Jan
11
mer
2023
PrĂ©sence de Serge Daney au Centre Pompidou (1986-1991) – SĂ©minaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
Jan 11 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Présence de Serge Daney au Centre Pompidou (1986-1991) - Séminaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
SĂ©minaire inter-universitaire sur la critique
Présence de Serge Daney au Centre Pompidou (1986-1991)
Le Centre Pompidou a accompagnĂ© deux moments de la pensĂ©e de Serge Daney, moins sur le cinĂ©ma que sur le monde contemporain. Quand Pascal KanĂ© filme Serge Daney parlant de la tĂ©lĂ©vision, le 6 juin 1991 Ă  Marseille, le Centre Pompidou apporte une aide en post-production, Ă  la demande directe du prĂ©sident de l’institution, Dominique Bozo, ce qui permet Ă  Pascal KanĂ© de monter et de mixer le film, Le cinĂ©phile et le village (45 mn, coproduction avec 13 Productions, 1993).

En 1986, Michelle Bargues et William Chamay organisent une exposition dans le programme du Centre Pompidou, Le Japon des avant-gardes. Entre dĂ©cembre 1986 et janvier 1987, dans le petit Forum du sous-sol, l’exposition Quelques gestes de Tokyo Ă  Yamagushi est prĂ©sentĂ©e pendant un mois. Le vidĂ©aste (et pongiste) Christophe Bargues a filmĂ© pour l’occasion des tournois et des entraĂźnements de tennis de table au Japon, vidĂ©o de 17 minutes montrĂ©e dans une installation (3 Ă©crans, 2 bandes synchronisĂ©es) pourvue d’une unique source sonore, le seul bruit des balles frappant les tables. A la demande des organisateurs, Serge Daney rĂ©digea 10 textes d’une page correspondant aux 10 sĂ©quences montĂ©es, textes qui sont donnĂ©s Ă  lire, accrochĂ©s aux cimaises, et reproduits dans une brochure-catalogue. (Ces textes ont Ă©tĂ© publiĂ©s en 2012 dans le troisiĂšme volume La Maison cinĂ©ma et le monde chez POL sous le titre Quelques gestes, pages 354 Ă  363).

Nous pourrons visionner Le cinĂ©phile et le village, de Pascal KanĂ© (45 mn), ainsi que la vidĂ©o Quelques gestes de Tokyo Ă  Yamagushi, de Christophe Bargues (17 mn), lire les textes de Serge Daney et de Pascal KanĂ©, avant de discuter de la place critique qu’occupait Daney, par ses interventions Ă©crites et orales.
Nous recevrons William Chamay, qui a travaillĂ© au Centre Pompidou de 1977 Ă  2017, plus spĂ©cifiquement comme chargĂ© de production au service audiovisuel de 1986 Ă  2000 (oĂč il rencontra Daney), puis au DDC comme adjoint de Roger Rotmann (forums de sociĂ©tĂ©), de Jean-Pierre Criqui et enfin de Jean-Max Colard (service de la parole).

→ Consulter le programme du sĂ©minaire.

DĂ©c
7
mer
2022
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances – SĂ©minaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
DĂ©c 7 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances - SĂ©minaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Benjamin
SĂ©minaire inter-universitaire sur la critique
Jean-Claude Biette critique (1964-2003) ou Le limon des circonstances
par Gaspard Nectoux

ReprĂ©sentĂ© par un peu plus de 200 textes Ă©crits entre 1964 Ă  2003, pour les Cahiers du cinĂ©ma et Trafic essentiellement, mais aussi pour bien d’autres publications circonstancielles (Image & Son, Diapason, Pariscope ou TĂ©lĂ©-MĂ©decine…), le parcours critique de Jean-Claude Biette (comme ses autres parcours, de cinĂ©aste ou de musicologue, tous entremĂȘlĂ©s, et Ă  la fin de sa vie indistinguables), s’est dĂ©roulĂ© dans une sorte de faux rythme, marquĂ© de pĂ©riodes d’activitĂ© intense et d’éloignements, d’introspections par l’écriture et de commandes hasardeuses, de fulgurances thĂ©oriques et de quantitĂ© de mĂ©thodes, esquissĂ©es ou abouties, dans la recherche d’une place et d’une pĂ©riodicitĂ© justes, et dans un renouvellement permanent de la forme, suivant bon grĂ© mal grĂ© le renouvellement tout aussi permanent d’une pensĂ©e sur le cinĂ©ma (ou sur l’écriture, la musique, le monde, jusqu’au regard d’ensemble des derniĂšres annĂ©es).

Plus que dans la construction de tel ou tel concept (Biette n’a jamais imitĂ© Daney), c’est dans cette sĂ©dimentation des idĂ©es, dans cette arboraison d’exemples et de contre-exemples trouvĂ©s au hasard du temps, que se forme l’idĂ©e biettienne du cinĂ©ma, qui est, « comme beaucoup d’idĂ©es justes et vraies, parce que nĂ©es dans le limon des circonstances » (« Le cinĂ©ma descend du singe », janvier 1987), celle d’une justice rendue Ă  la rĂ©alitĂ©, et Ă  sa relativitĂ© (les leçons critiques suivies, devancĂ©es ou prolongĂ©es par Biette, en Ă©crivant sur le cinĂ©ma Ă  hauteur de papillons, sont plutĂŽt celles de Renoir, de Godard, ou de Straub).

Gaspard Nectoux, critique et doctorant Ă  l’UniversitĂ© de Paris-Nanterre (HAR), prĂ©sentera l’état actuel de sa recherche sur Biette critique.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire.

Nov
24
jeu
2022
Travailleuses, Ă©tudiantes et cinĂ©astes. Fragments de rĂ©cits et voix minoritaires au Centre Universitaire ExpĂ©rimental de Vincennes dans les annĂ©es 1970 – Reprise du sĂ©minaire Histoire culturelle du cinĂ©ma @ Institut national d'histoire de l'art, salle Julian
Nov 24 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Travailleuses, étudiantes et cinéastes. Fragments de récits et voix minoritaires au Centre Universitaire Expérimental de Vincennes dans les années 1970 - Reprise du séminaire Histoire culturelle du cinéma @ Institut national d'histoire de l'art, salle Julian
Séminaire Histoire culturelle du cinéma
Travailleuses, étudiantes et cinéastes. Fragments de récits et voix minoritaires au Centre Universitaire Expérimental de Vincennes dans les années 1970, par Léa Morin

Comment un cinĂ©ma qui n’était ni voulu, ni attendu, qui aurait pu ne pas ĂȘtre, et qui a vite disparu, a-t-il pu Ă©merger au sein du dĂ©partement cinĂ©ma de Vincennes Ă  la fin des annĂ©es 1970. Qui sont ces jeunes femmes cinĂ©astes immigrĂ©es qui se sont emparĂ©es des camĂ©ras poussĂ©es par l’urgence de rĂ©aliser un cinĂ©-cri, de donner une forme cinĂ©matographique Ă  leur vĂ©cu et leurs engagements politiques et personnels ? Pourquoi ces images ne nous parviennent-elles qu’aujourd’hui ?

LĂ©a Morin a Ă©tĂ© diplĂŽmĂ©e de la Femis en 2008. Elle a ensuite dirigĂ© la CinĂ©mathĂšque de Tanger jusqu’en 2013. Elle est dĂ©sormais curatrice et chercheuse indĂ©pendante. Elle dĂ©die toute son attention sur les archives, l’histoire et le patrimoine cinĂ©matographique marocain, et met un point d’honneur Ă  exhumer des figures ou des films oubliĂ©s.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire.

Nov
18
ven
2022
« ‘Travailler en s’amusant’ : Ă  propos des trajectoires de quelques expatriĂ©s français dans l’industrie du dessin animĂ© japonais » – SĂ©minaire CinEcoSA @ visioconfĂ©rence
Nov 18 @ 15 h 00 min – 17 h 00 min
« ‘Travailler en s’amusant’ : Ă  propos des trajectoires de quelques expatriĂ©s français dans l’industrie du dessin animĂ© japonais » - SĂ©minaire CinEcoSA @ visioconfĂ©rence
Séminaire CinEcoSA 2022-2023 Production Cinématographique et Transculturation Saison 2
« ‘Travailler en s’amusant’ : à propos des trajectoires de quelques expatriés français dans l’industrie du dessin animé japonais »
Marie PRUVOT-DELASPRE (Université Paris 8 / ESTCA) avec une intervention de Matteo WATZKY

Cette intervention se donne pour objectif de questionner les enjeux impliquĂ©s dans le processus d’expatriation des travailleurs français de l’animation partis exercer leurs mĂ©tiers au Japon et l’appropriation des codes professionnels de leur milieu d’arrivĂ©e. Quelles sont les attentes qu’ils ont dĂ©veloppĂ©es et les conditions rĂ©elles de travail auxquelles ils sont confrontĂ©s lorsqu’ils arrivent au Japon ? Comment s’adaptent-t-ils Ă  une nouvelle donne socio-Ă©conomique et Ă  une culture du travail artistique fondĂ©e sur des principes diffĂ©rents ? À partir d’interviews, d’entretiens Ă  distance, ou encore l’étude d’échanges sur les rĂ©seaux sociaux et de publications en ligne, nous tenterons de retracer les parcours de certaines figures de ce milieu français de l’animation au Japon pour questionner les caractĂ©ristiques et les aspĂ©ritĂ©s de ce(s) projet(s) d’expatriation. Nous interrogerons ainsi le discours tenu par les acteurs eux-mĂȘmes sur leur processus d’adaptation, l’intĂ©gration de nouvelles normes et attentes professionnelles, la possible recrĂ©ation de « liens de coopĂ©ration » (Becker) dans ce nouveau contexte, dans l’idĂ©e d’interroger les phĂ©nomĂšnes d’intĂ©gration ou de distinction, voire une certaine essentialisation des pratiques professionnelles.

Marie Pruvost-Delaspre est maĂźtresse de confĂ©rences en Ă©tudes cinĂ©matographiques Ă  l’UniversitĂ© Paris 8 Vincennes Saint Denis depuis 2017. AprĂšs diverses publications portant sur le cinĂ©ma d’animation japonais des annĂ©es 1950 Ă  1970, dont sa thĂšse Ă©ditĂ©e aux Presses Universitaires de Rennes en 2021 sous le titre Aux origines de l’animation japonaise : le sudio TĂŽei DĂŽga 1956-1972, elle a ouvert de nouveaux chantiers de recherche du cĂŽtĂ© de la production animĂ©e contemporaine au tournant de l’ùre numĂ©rique, dont un projet examinant la transition du dessin Ă  la main vers la tablette graphique dans le dessin animĂ© français, ou encore l’étude des processus de formation et d’apprentissage de l’animation dans diffĂ©rents contextes.

Matteo Watzky est Ă©lĂšve de l’Ecole Normale SupĂ©rieure de Paris et titulaire d’un Master d’études cinĂ©matographiques Ă  l’universitĂ© Paris-8 Vincennes Saint-Denis. Auteur d’un mĂ©moire intitulĂ© “L’aberration et la dĂ©licatesse – Mouvements de la shoujo dans l’animation japonaise”, sous la direction de Marie Pruvost-Delaspre. Effectue en parallĂšle des travaux de recherche indĂ©pendante sur l’histoire et l’esthĂ©tique de l’animation japonaise sur le site web AnimĂ©tudes.

Le séminaire se tient en visioconférence. Le lien pour la connexion sera communiqué à toutes les personnes inscrites auprès de transcultural@cinecosa.com.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire.

Nov
9
mer
2022
Hommage Ă  Jean-Louis Comolli – SĂ©minaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Nov 9 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Hommage Ă  Jean-Louis Comolli - SĂ©minaire sur la critique @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
SĂ©minaire inter-universitaire sur la critique
Hommage Ă  Jean-Louis Comolli
avec Jean Narboni et Serge Le PĂ©ron
Jean Narboni et Serge Le PĂ©ron, viendront tĂ©moigner de leur collaboration, aux Cahiers du CinĂ©ma, avec Jean-Louis Comolli. Il s’agira de restituer son intense activitĂ© critique comme de saisir son parcours cinĂ©phile.

→ Consulter le programme du sĂ©minaire.

Oct
26
mer
2022
Collage Godard Critique – Reprise du sĂ©minaire de l’IDEC @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Oct 26 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min
Collage Godard Critique - Reprise du séminaire de l'IDEC @ Institut national d'histoire de l'art, salle Peiresc
Reprise du séminaire inter-universitaire sur la critique

Co