Mai
19
jeu
2016
Haxton, Jeux optiques @ Salle de projection - A1 181
Mai 19 @ 10 h 00 min – 17 h 00 min
Haxton, Jeux optiques @ Salle de projection - A1 181 | Saint-Denis | Île-de-France | France

David Haxton est un artiste qui travaille la photographie et le film, Ă  l’instar d’artistes ayant rĂ©alisĂ© des films tels que Duchamp, Man Ray, Warhol, il rĂ©alise seize films « mono Ă©cran » de 1970 Ă  1982, selon une mĂ©thode originale de performance graphique filmĂ©e en plan fixe et en durĂ©e rĂ©elle. En prĂ©sence du cinĂ©aste, une journĂ©e de colloque et d’échanges avec la projection de l’intĂ©grale de ses films.

OrganisĂ© par (service, Ă©quipe de recherche, labo, dĂ©partement, association, 
) : Équipe de recherche EsthĂ©tique sciences et technologies du cinĂ©ma et de l’Audiovisuel de l’UniversitĂ© Paris 8, association CinĂ©doc Paris Films Coop, Institut National d’Histoire de l’Art. Avec le soutien du Conseil Scientifique de l’UniversitĂ© Paris 8, du Centre National du CinĂ©ma et de la Ville de Paris.

Juin
2
ven
2017
Séances des années folles. Salles Pratiques Techniques. @ CNC
Juin 2 @ 19 h 30 min – 21 h 45 min
SĂ©ances des annĂ©es folles. Salles Pratiques Techniques. @ CNC | Paris | Île-de-France | France
Séances des années folles. Salles Pratiques Techniques.
Reconstitution de séance et projection

Introduction au projet de recherche « SĂ©ances de cinĂ©ma : sĂ©mantique, pratiques et imaginaires » portĂ© par les membres de KinĂ©traces, cette journĂ©e d’études vise à engager une rĂ©flexion sur la notion de sĂ©ance dans la France des annĂ©es folles, en interrogeant plus particuliĂšrement ici les Ă©lĂ©ments alors en pleine mutation qui la dĂ©finissent, tels que la salle, les pratiques et les techniques, ainsi que les liens entre cinĂ©ma et architecture, thĂ©Ăątre, littĂ©rature ou encore musique. Les annĂ©es 1920 sont en effet charniĂšres pour l’étude de l’évolution des conditions de monstration des films, entre stratĂ©gies de standardisation, dĂ©veloppements de secteurs spĂ©cialisĂ©s et non-commerciaux, et usages crĂ©atifs de la sĂ©ance. La journĂ©e se clĂŽture par une reconstitution de sĂ©ance de projection du film La Tierra de los toros (1924) rĂ©alisĂ© par Musidora, à la fois Ɠuvre cinĂ©matographique et thĂ©Ăątrale, spectacle mixte intĂ©grant des numĂ©ros de danse et de chant sur scĂšne.

Présentation de la séance par Marién Gómez Rodríguez (Université Paris 3)
Projection du film La Tierra de los toros de Musidora (1924) avec reconstitution des intermĂšdes chantĂ©s et dansĂ©s (100’)
InterprĂšte : Marie-Claude Cherqui‹Accompagnement musical au piano : Adelon Nisi, Ă©lĂšve de la classe
d’improvisation de Jean-François Zygel (CNSMDP) Accompagnement musical Ă  l’accordĂ©on : Michel Viennot
Projection 35 mm, copie en provenance des AFF/CNC

Tous nos remerciements à l’association Les Amis de Musidora

ComitĂ© d’organisation (UniversitĂ© Paris 3 / UniversitĂ© Paris 8) : Manon Billaut, Emmanuelle Champomier, AgnĂšs Curel, MariĂ©n GĂłmez RodrĂ­guez, CĂ©line Pluquet, Élodie Tamayo.

Télécharger le programme 

Sep
16
sam
2017
Le collectif Abounaddara @ INHA, Auditorium
Sep 16 @ 19 h 00 min – 20 h 30 min
Le collectif Abounaddara @ INHA, Auditorium | Paris | Île-de-France | France
Le collectif Abounaddara

Depuis le dĂ©but du soulĂšvement en Syrie au mois de mars 2011, le collectif Abounaddara s’est notamment engagĂ© dans une critique sans rĂ©pit de l’orientalisme qui façonne notre regard sur ce pays. À partir de la projection d’une sĂ©lection de ses films, il s’agira de montrer comment Abounaddara dĂ©place notre perception du territoire syrien, de son patrimoine historique comme de ses destructions en cours. Il s’agira aussi, dans un second temps, de mettre en Ă©vidence comment ces films se distinguent d’autres types d’images (mĂ©diatiques, propagandistes, documentaires…) qui servent de vecteur Ă  la reprĂ©sentation de ce que l’on appelle le « conflit syrien ».

Présentation et modération Dork Zabunyan (ESTCA / Université Paris VIII)
DĂ©c
5
mar
2017
Le cinéma expérimental italien revisité 1960/70 @ Istituto italiano de cultura
DĂ©c 5 @ 19 h 00 min – 20 h 30 min
Le cinĂ©ma expĂ©rimental italien revisitĂ©  1960/70 @ Istituto italiano de cultura | Paris | Île-de-France | France
Le cinéma expérimental italien  des années 1960/70 revisité

Autour de la Cooperativa Cinema Indipendente Roma et des films retrouvés de Gianfranco Brebbia.

Au cours des annĂ©es 1960, Ă©mergĂšrent dans le monde entier des groupes de cinĂ©astes expĂ©rimentaux organisĂ©s en coopĂ©ratives indĂ©pendantes. Parmi ces courants, le mouvement italien, parfois autoproclamĂ© underground, se caractĂ©rise par son originalitĂ© et sa diversitĂ© esthĂ©tique, dans laquelle Paolo Bertetto a notamment distinguĂ© le cinĂ©ma d’artiste, le cinĂ©ma « auto-expressif » et le cinĂ©ma dĂ©constructif. Cette projection en propose un aperçu, avec une premiĂšre sĂ©lection de quelquesuns des films les plus marquants de la Cooperativa Cinema Indipendente (CCI) de Rome, prĂ©sentĂ©e par Massimo Bacigalupo, cinĂ©aste et Ă©crivain ayant participĂ© au mouvement underground italien, et Paolo Bertetto, professeur et spĂ©cialiste des avantgardes cinĂ©matographiques, en compagnie de Dominique Willoughby, cinĂ©aste et enseignant Ă  l’UniversitĂ© Paris VIII.

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation recommandée

DĂ©c
12
mar
2017
Danses libres et corps rythmiques @ Fondation JérÎme Seydoux - Pathé
DĂ©c 12 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min
Danses libres et corps rythmiques @ Fondation JĂ©rĂŽme Seydoux - PathĂ© | Paris | Île-de-France | France
Danses libres et corps rythmiques

La naissance du cinĂ©ma comme nouvelle forme artistique Ă  la fin XXe siĂšcle est concomitante du renouvellement profond des pratiques et thĂ©ories relatives Ă  un autre art, la danse. Le modernisme chorĂ©graphique entretient en effet des relations fructueuses avec le cinĂ©ma, l’analyse des discours produits sur le corps en mouvement nourrissant les rĂ©flexions naissantes sur le nouvel art. Ce sont ces croisements Ă©pistĂ©mologiques et mĂ©thodologiques que cette intervention Ă  deux voix souhaite mettre en lumiĂšre Ă  partir de l’exemple de films italiens produits pendant cette pĂ©riode, dont certains extraits viendront ponctuer l’argumentation. Les thĂ©ories du mouvement corporel (de François Delsarte, Emile Jaques- Dalcroze et Rudolf Steiner, entre autres) et les conceptions chorĂ©graphiques des pionniers de la danse moderne (comme LoĂŻe Fuller, Ruth St. Denis et Isadora Duncan) seront confrontĂ©es aux films contemporains afin de mesurer leur influence sur la danse Ă  l’écran.
La sĂ©ance sera suivie de la projection de Caligula (La tragica fine di caligula imperatore) (1917) d’Ugo Falena, comprenant une scĂšne de danse mythique interprĂ©tĂ©e par la grande Stacia Napierkowska.
Le film a Ă©tĂ© rĂ©cemment restaurĂ© par la CinĂ©mathĂšque de Bologne, Ă  partir d’élĂ©ments provenant de la CinĂ©mathĂšque française et de la Fondation JĂ©rĂŽme Seydoux-PathĂ©, dans le cadre du projet « Decadenza. Le cinĂ©ma muet italien ». La projection de cette version restaurĂ©e est la premiĂšre en France.

Partenaires

UniversitĂ© Paris 8 – Laboratoire ESTCA (EsthĂ©tique, Sciences et Technologies du
CinĂ©ma et de l’Audiovisuel), UniversitĂ© Paris Nanterre, UniversitĂ© Paris LumiĂšres,
ENS Louis-LumiÚre, BnF, Fondation JérÎme Seydoux-Pathé, Cineteca di Bologna,
EYE Film Instituut Nederland.

→ En savoir +

Mar
26
lun
2018
Ciné Rues, une semaine de films expérimentaux en forme de rues @ Université Paris 8
Mar 26 @ 16 h 00 min – Mar 30 @ 18 h 00 min
CinĂ© Rues, une semaine de films expĂ©rimentaux en forme de rues @ UniversitĂ© Paris 8  | Saint-Denis | Île-de-France | France
Ciné Rues, une semaine de films expérimentaux en forme de rues

Dans le cadre de La Semaine des Arts Ă  Paris, ce programme en 5 sĂ©ances et un cinĂ©-concert, prĂ©sente une trentaine de films dont la rue est le sujet et l’objet d’expĂ©rimentations cinĂ©matographiques, une traversĂ©e Ă  plusieurs dimensions, non seulement des rues de Berlin, Kiev, ƁódĆș, Los Angeles, Moscou, New-York, Odessa, Paris, PĂ©kin, Prague, Richmond, Telč, VarĂšse, mais aussi d’une diversitĂ© de formes cinĂ©matographiques originales de toutes Ă©poques.

Programme conçu et présenté par Grégoire Quenault, Jennifer Verraes et Dominique Willoughby. Université Paris 8, ESTCA

→ TĂ©lĂ©charger le programme complet

 

DĂ©c
5
mer
2018
Au musĂ©e imaginaire – Études sur Monet @ Goetha-Institut Paris
DĂ©c 5 @ 19 h 30 min – 22 h 30 min
Au musĂ©e imaginaire - Études sur Monet @ Goetha-Institut Paris | Paris | Île-de-France | France
Projection de « Au musĂ©e imaginaire – Études sur Monet » de Klaus Wyborny

(In imaginĂ€ren Museum – Studien zu Monet)
Film – essai, 103 minutes, 2014, DCP
PremiÚre française, présentée par Dario Marchiori.

« Il y a environ 140 paysages peints par Monet à Pourville au cours de quatre longs séjours entre 1882 et 1897. Le paysage de la cÎte a à peine changé depuis. Wyborny présente un panorama historiquement enrichi de cette cÎte en superposant les peintures de Monet à la réalité actuelle des lieux. Ce film-essai est dédié à Harun Farocki en comporte un entretien avec Michael Snow dont le film « La Région Centrale » est considérée comme un sommet de la réflexion artistique sur la représentation des paysages ».

En partenariat avec l’équipe de recherche ESTCA et CinĂ©doc Paris Films Coop, Ă  l’occasion du colloque « Le cinĂ©ma expĂ©rimental allemand » organisĂ© le 7 dĂ©cembre Ă  l’Institut National d’Histoire de l’Art.

→ Plus d’infos sur le colloque

 

DĂ©c
13
jeu
2018
Colloque KinĂ©traces – Performer la sĂ©ance tĂ©lĂ©visĂ©e @ CinĂ©ma Le Grand Action
DĂ©c 13 @ 20 h 30 min – 23 h 30 min
Colloque KinĂ©traces - Performer la sĂ©ance tĂ©lĂ©visĂ©e @ CinĂ©ma Le Grand Action | Paris | Île-de-France | France
Soirée de clÎture du Colloque Kinétraces 2018, dans le cadre du projet Séance(s)

Performer la séance télévisée 
Projection de Uno contro tutti, avec Carmelo Bene (Italie, Maurizio Constanzo Show, 1994), prĂ©sentĂ©e par Federico Lancialonga, Elodie Tamayo et Carlos Tello et suivie d’un cocktail.

En partenariat avec l’association Image et Parole.

→ Plus d’infos sur le colloque