';
Séminaire « Histoire culturelle du cinéma » : Appréhender le genre
Co-organisé par Gabrielle Chomentowski (CNRS), Myriam Juan (Caen), Mélisande Leventopoulos (Paris 8), Stéphanie E. Louis (ENC), Guillaume Vernet (Paris 1)
24 novembre 2022 Travailleuses, étudiantes et cinéastes. Fragments de récits et voix minoritaires au Centre Universitaire Expérimental de Vincennes dans les années 1970, par Léa Morin, précédé d’une introduction par l’équipe du séminaire.
15 décembre 2022 Women and film clubs: social networks during the first half of the twentieth century in Iberoamerica, par Ainamar Clariana Rodagut.
23 février 2023 Alice Guy au prisme du genre : enjeux, difficultés, méthodologies par Coraline Refort.
23 mars 2023 A Queer Way of Researching: Using Personal Fan Archives to Chart Feminist Film Histories, par Diana Anselmo.
13 avril 2023 En quête de soi: écriture de l’intime et performances de genre au prisme du travail créatif, des réceptions médiatiques et du Journal personnel de Christine Pascal, par Thomas Pillard.
25 mai 2023

Apport de la génétique des scénarios aux gender studies : questions méthodologiques et études de cas à partir des archives du fonds “Claude Autant-Lara”, par Alain Boillat.

Ce nouveau cycle du séminaire propose de se pencher sur les enjeux méthodologiques, épistémologiques et heuristiques afférents à l’usage de la notion de genre (gender) en histoire culturelle du cinéma. Parce qu’elle se donne pour objet l’histoire sociale des représentations, cette dernière est en effet amenée non seulement à croiser les études sur le genre, mais à mobiliser à son tour une notion devenue incontournable pour décrypter la manière dont sont construits et véhiculés les identités et les rapports sociaux de sexe. Or si les gender studies sont par définition pluridisciplinaires, quel regard, quelles spécificités et quels apports à la connaissance du genre l’histoire culturelle du cinéma peut-elle promouvoir ? Comment peut-elle contribuer à historiciser les représentations genrées qui se déploient sur les écrans, structurent l’industrie du film et informent la réception, en replaçant celles-ci dans un écheveau d’images, de discours et de pratiques propres ou extérieurs au cinéma ? En retour, dans quelle mesure le genre constitue-t-il un outil susceptible de renouveler l’histoire culturelle du cinéma en attirant l’attention sur des problématiques, des acteur‧rices, des corpus de sources encore négligés, ou encore en interrogeant les périodisations qui y sont couramment adoptées.

Attentif à l’articulation entre l’histoire des femmes et celle du genre, le séminaire veillera également, au fil des séances, à aborder les divers questionnements que la notion soulève en matière d’identité, de sexe et de sexualité.Animé par des chercheur‧ses qui ne sont pas spécialistes du genre, même si elles‧ils ont pu mobiliser celui-ci dans leurs travaux, et ouvert par vocation au dialogue avec d’autres approches, il proposera d’appréhender le genre depuis l’histoire culturelle du cinéma mais aussi avec celle-ci, dans le cadre de recherches pouvant s’inscrire dans d’autres perspectives.

Comité d’organisation : Gabrielle Chomentowski (CNRS), Myriam Juan (Caen), Mélisande Leventopoulos (Paris 8), Stéphanie E. Louis (ENC), Guillaume Vernet (Paris 1).

Horaires : le jeudi de 18h Ă  20h

Lieu : INHA, salle Julian (2 rue Vivienne, 75002 Paris, Métro Bourse ou Palais Royal)

Contact : hcc2020@chartes.psl.eu

Informations : https://histcultcine.hypotheses.org

ESTCA