';
side-area-logo
Christa Blümlinger
Professeure
Groupe de recherche en études cinématographiques « Théâtres de la mémoire »
Groupe inter-universitaire Paris 1 (CERHEC) Paris 3 (IRCAV) et Paris 8 (ESTCA) ;
Codirection:
 Christa BLÜMLINGER (ESTCA)
, Michèle LAGNY (IRCAV)
, Sylvie LINDEPERG (CERHEC)
, Sylvie ROLLET (IRCAV), Marguerite VAPPEREAU (CERHEC).
Directions de recherches

& projets en cours

  • Créé en 2003, le groupe de recherches Théâtres de la mémoire réunit des chercheurs en études cinématographiques (enseignants, jeunes docteurs et doctorants) dans une perspective permettant une approche pluridisciplinaire (esthétique, histoire, anthropologie de l’image).
    Considérant le dispositif du cinéma comme un « théâtre » de la mémoire, le travail de l’équipe vise à définir historiquement et théoriquement les rapports qu’entretiennent images reproductibles et mémoire, technologie et archive.
  • Confronté, dans le contexte de la montée en puissance des médias, à de nouveaux modes d’événementialité comme à la refonte des catégories historiques, le cinéma apparaît, plus spécifiquement, comme un medium susceptible d’inventer de nouvelles formes d’historiographie. L’écriture cinématographique présente, en effet, un certain nombre de traits qui lui sont propres : conjugaison de plusieurs temps virtuels dans les images, redondance ou écart entre le dit et le montré, la voix et l’image, nouveaux modes de remploi d’images etc.
  • Le groupe travaille en organisant des séminaires, des journées d’études, des colloques et des ateliers. En 2016-17, le thème est « L’aveu filmé ».
  • En savoir plus
  • En privilégiant un dialogue entre sciences, arts et techniques autour de questions de temporalités, de mémoire et de perception, la réflexion prendra acte d’un tournant anthropologique au sein des études de cinéma et des médias, tout en invitant à interroger la relation entre corps et machine. Il s’agit ainsi de revenir de manière circonstanciée sur la question du geste quand celui-ci s’inscrit dans un dispositif audiovisuel. En somme, de Muybridge à la motion capture, il s’agit de se demander en quoi le dispositif d’inscription ou d’enregistrement apporte une singularité, une autre dimension, au geste, voire comment il le programme ou l’invente.
    Pour mener cette réflexion, le projet propose d’insister sur les effets temporels qui peuvent être liés aux phénomènes de suspension, en les associant de manière plus précise à l’idée d’une décélération, c’est à dire comme une inversion positive du processus d’accélération affectant notamment tous les domaines de la vie sociale depuis la modernité.
  • Le projet se manifeste sous forme d’une série d’ateliers , d’une journée d’études et d’un colloque; le projet est porté par Christa Blümlinger et Mathias Lavin (Labex Arts H2H), et sera suivi par une publication.
  • En savoir plus
  • Un séminaire, « Le geste comme milieu » (2016-17) est co-organisé par Christa Blümlinger, avec Isabelle Ginot, Isabelle Launay, Catherine Perret et Michael Houseman, dans le cadre de l’école doctorale EDESTA (Université Paris 8).
  • Pour la deuxième année, un séminaire interdisciplinaire, réunissant 5 directeurs de recherche issus de laboratoires en danse, arts plastiques, cinéma et anthropologie, est ouvert aux doctorants et aux étudiants de M2. Nous souhaitons dans ce séminaire poser la multi-dimensionnalité de ce phénomène peu exploré appelé : “geste” en ce qu’il relève à la fois de l’analyse psycho-motricienne du mouvement, de la phénoménologie de l’espace, de l’anthropologie du rite, de la sociologie de l’habitus. Les perspectives ainsi ouvertes nous permettront d’interroger l’idée que nous nous faisons du corps dans son individualité ou son humanité ainsi que l’articulation entre le corps et ses techniques. Que fait au juste le geste au-delà ou à côté des techniques qu’il sollicite ? Doit-il son efficace à son ancrage biologique, sociologique ou psychique ? Est-il possible d’entrevoir un type d’agir humain que nous appellerions : “geste” ? La première année (2015-2016), consacrée à « penser un geste efficace », a fait apparaître la notion de « milieu » comme indissociable de celle de geste, et plus encore, la notion de geste comme milieu. Nous poursuivrons la réflexion en croisant perspectives historiques, anthropologiques, esthétiques, et à partir de l’étude d’objets et de textes précis.
  • Voir le programme du séminaire
  • Thèse soutenue :
    Martina PANELLI (2011-2016), « La réécriture comme autoportrait. Médias, corps et archives dans le cinéma d’avant-garde féminin », thèse en co-tutelle avec Leonardo Quaresima, soutenue en 2016 (contrat doctoral Université d’Udine)
  • Thèses en cours :
    Lucie PICANDET (depuis 2011), « L’art de la mémoire dans les films de Hans Jürgen Syberberg. Le cinéma comme laboratoire expérimental des images du souvenir », contrat doctoral Edesta-Paris 8
    Gabriel BORTZMEYER (depuis 2013), « Les figures du peuple dans le cinéma contemporain » (contrat doctoral ENS/Edesta-Paris 8)
    Philipp STADELMAIER (depuis 2013), « Cinéphilologie. Le commentaire cinéphile comme herméneutique et historiographie du cinéma dans les Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard et les écrits de Serge Daney » (bourse du DAAD), en co-tutelle avec l’Université de Francfort
    Maguelone LOUBLIER (depuis 2014), « Dialogues entre la voix et l’image : intertextualités multiples dans l’œuvre cinématographique d’Alexander Kluge », contrat doctoral ENS/Edesta- Paris 8, en co-tutelle avec l’Université de Francfort
    Noah TEICHNER (depuis 2014), « Vers une archéologie du cinéma burlesque sonore : dispositif(s), représentation, intermédialité »,  contrat doctoral concours Paris 8 (« transmettre »), en co-direction avec Emmanuel Dreux (MCF Paris 8)
    Olivier ZUCHUAT, (depuis 2014), « Dyscontinuités / hétérogénéités. Quelques esthétiques de montages contemporaines », thèse non financée, soutenue par la HEAD (Genève)
    Isabelle REBRE (depuis 2014), « Usages et fonctions de la photographie au cinéma : entre rupture, reprise et remémoration », contrat doctoral Edesta-Paris 8
    Jérémie BRUGIDOU (depuis 2015), « La bioluminescence des images : une épistémologie des média-lumière », contrat doctoral ENS/Edesta-Paris 8
Publications

Articles & ouvrages

  •  Cinéma de seconde main. Esthétique du remploi dans l’art du film et des nouveaux médias, trad. par Pierre Rusch et Christophe Jouanlanne, Klincksieck, Paris, 2013, 392 p. [Kino aus zweiter Hand. Zur Ästhetik materieller Aneignung im Film und in der Medienkunst, Vorwerk 8, Berlin, 2009, 288 p.]
  • Christa Blümlinger, Sylvie Lindeperg, Michèle Lagny et Sylvie Rollet (dir.), Paysage et mémoire. Photographie, Cinéma, dispositifs audiovisuels, coll. « Théorème », Paris, PSN, 2014, 160 p.
  • « Attrait de l’archive », Cinémas, vol. 24, no 2-3, 2014 (direction du numéro), 268 p.
  • Antoine, Jean-Philippe et Christa Blümlinger (dir.), Morgan Fisher, Un cinéma hors champ, Dijon, Les Presses du Réel, 2017, e-book (version anglaise :  Morgan Fisher, Off-Screen Cinema, Dijon, Les Presses du Réel, 2017)
  • « Die Herausforderung der der Performance an den Film. Anmerkungen zu den zuckenden Bildbewegungen der Mara Mattuchka », in Pirkko Rathgeber/ Nina Steinmüller (dir.), BildBewegungen/ImageMovements, coll. Eikones, München, Fink, 2013, p. 77-92
  • « Drei Virtualitäten », in Rike Frank (dir.),  Constanze Ruhm. Coming Attractions, Vienne, Schleebrügge Editor, 2013, p. 87-94
  • « What’s at Play in Farocki’s ‘Parallel’” », in Hila Peleg et Erika Balsom (dir.), Berlin Documentary Forum 3, catalogue, Berlin, Haus der Kulturen der Welt, 2014, p. 182-189 [trad. fr. : « Les parallèles de Farocki : ce que le jeu met en jeu », Trafic N°93, printemps 2015, p. 85-93]
  • « Les opérations multiples de Peter Tscherkassky — Coming Attractions »   in Andreas Beyer, Angela Mengoni et Antonia von Schöning (dir.), Interpositions. Montage d’images et production de sens, coll. Passages/Passagen, Vol. 49,  éditions MSH, Paris, 2014, p. 189-203
  • « Film als Kunst der Passagen. Apichatpong Weerasethakuls Variationen über “Boonmee“ »,  in Eva Kernbauer (dir.), Kunstgeschichtlichkeit. Historizität und Anachronie in der Gegenwartskunst, Paderborn, Wilhelm Fink, 2015, p. 199-216.
  • « Fluchtpunkt Film », « Film as Horizon » (trad. angl.), in + Que 20 ans après, Gesammelte Wörter und Bilder/ Collected Words and Images,  dir. Par Sabine Folie,  Generali Foundation, Vienne et Sternberg Press, Berlin, 2015, p. 210-217
  • « Zeitgenössische Archivkunst : postkonzeptuell, postfeministisch und postmedial »/ « Contemporary Archival Art : Postconceptual, Postfeminis and Postmedia » [= trad. anglaise du texte allemand], in Alexandra Schantl, Constanze Ruhm. Re :Rehearsals (No Such Thing as Repetition), catalogue, Zeit Kunst Niederösterreich, Bielefeld et Berlin, Kerber, 2015, p. 41-61.
  • Christa Blümlinger et Harun Farocki, « Conversation (abécédaire du film-essai) », in Bertrand Bacqué, Cyril Neyrat, Clara Schulmann et Véorinique Terrier Hermann (dir.), Jeux sérieux. Cinéma et art contemporains transforment l’essai, mamco/HEAD, Genève, 2015, p. 193-208 ; trad. anglaise « The ABCs of the Film Essay », in Nora M. Alter et Timothy Corrigan, Essays on the Essay Film, Columbia University Press, 2017
  • « Le devenir-archive d’un film d’après-guerre : Aubervilliers (1946) d’Eli Lotar », in Julie Maeck et Matthias Steinle (dir.), L’image d’archives. Une image en devenir, Rennes, PUR, 2016, p. 87-98.
  • « La coupe comme défi du temps réel », in Vincent Amiel, Gilles Mouëllic et José Moure (dir.), Lé découpage au cinéma, Rennes, PUR, 2016, p. 301-316.
  • « Studien zur Bodenlosigkeit »,  in : Ruth Beckermann, dir. par Alexander Horwath und Michael Omasta, coll. FilmmuseumSynemaPublikationen, Vol. 29, Wien, Synema, 2016, p. 53-59
  • « Überschreiben, Überschreiten », in : Museen der Stadt Regensburg (Hrsg.), Phonographie. Peter Androsch, Katalog, Historisches Museum, Minoritenkirche, Regensburg, 2016, p. 32-37.
  • « Reading Between the Images », in Erika Balsom et Hila Peleg (dir.), Documentary across Disciplines,  Haus der Kulturen der Welt, Berlin et MIT Press, Cambridge/MA et Londres/GB, 2016, p. 172-189, [trad. anglaise du texte « Zwischen den Bildern/Lesen », in Christa Blümlinger et Constantin Wullf (dir.), Schreiben Bilder sprechen. Texte zum essayistischen Film, Vienne, Sonderzahl, 1992]
  • « Déplis du photogramme », in Jean-Philippe Antoine et Christa Blümlinger (dir.),  Morgan Fisher. Un cinéma hors champ, Dijon, Les Presses du Réel, 2017, ebook (trad. angl., « Unfoldings of the frame », in Morgan Fisher, Off-Screen Cinema, edited by Jean-Philippe Antoine and Christa Blümlinger, Dijon, Les Presses du Réel, 2017, à paraître)
  • « The Double Paths of Nicolas Rey. On autrement, la Molussie (differently, Mollussia), Millenium Film Journal N°58/ Fall 2013, 35th anniversary edition, p. 130-136 [=trad. anglaise du texte, publié en 2012 en français et en allemand].
  • « Collectionnisme et autoportrait. A propos des films et installations de Matthias Müller », Figures de l’art N°23, 2013, « L‘image recyclée », sous la direction de Georges Roque et Luciano Cheles, p. 209-226
  • « Théories-manifestes des cinéastes et artistes face au numérique »,  Recherches sémiotiques / Semiotic Inquiry, Volume 31, numéro 1-2-3, 2011 [publié en 2015], p. 95-111
  • « Stratégies de virtualisation de l’image filmique. L’art archivistique (post)féministe de Constanze Ruhm »,  Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies, Numéro 23, printemps 2014, « remixer / remixing », sous la direction de Olivier Asselin, Serge Cardinal et François LeTourneux,  [publié en 2015], disponible sur érudit : http://id.erudit.org/iderudit/1033336ar
  • « Les parallèles de Farocki : ce que le jeu met en jeu », Trafic N°93, printemps 2015, p. 85-93
  • « Cadrer, Cacher, faire apparaître. Projections de Mark Lewis », Trafic  N°94, été 2015, p. 50-59
  • « A history of cinema, as experience », Radical Philosophy N°192, July/August 2015, p. 15-27
  • « Narrazione e fermo immagine. La leggenda di Liliom di Fritz Lang », dans Enrico Carocci et Giorgio De Vincenti (dir.), I pensieri dell’immagine. Scritti in onore di Parolo Bertetto, tome II, « imago, studi di cinema@e media », tome VI, N°11, 2015, p. 81-88 ; (première publication en allemand, sous le titre de «  Geschichtsverlauf und Bildstillstand. Zu Liliom von Fritz Lang », ÖZG, N°4, 1997, p. 542-555).
  • « Le livre rouge. Sur Bestandsaufnahme : Utopie Film d’Alexander Kluge », Trafic N°100, hiver 2016, p. 147-153.
  • « Die Kunst des eigensinnigen Porträts », in Franziska Schuster dir.), Gerd Kroske, Zeitzustände, Filme 1990-2012, Booklet, Berlin, absolut Medien, 2013, p. 4-9.
  • « Images of the world and inscription of war (Bilder der Welt und Inschrift des Krieges)», in Benedikt Reichenbach (dir.), Harun Farocki. Diagrams, Cologne, Buchhandlung Walther König, 2014, p. 72
  • « L’éclaireur des images », Cahiers du Cinéma N° 703, Septembre 2014, p. 65-57, « The image-scout. Harun Farocki 1944-2014 », Radical Philosophy 188/nov-dec 2014, p. 69-70 [traduction anglaise]
  • « Von der Lust, die Welt zu bewohnen », Frankfurter Allgemeine Zeitung N°50, 29 février 2016, p. 12 [Laudatio en hommage à Agnès Varda à l’occasion du prix Max Beckmann de la ville de Francfort]
Sujets d’études

Mots-clés

  • Thèmes généraux : Esthétique du cinéma; analyse de films et analyse comparée des images ; art des nouveaux médias; cinémas germanophones, théorie des avant-gardes, formes du documentaire, théorie du cinéma et de l’image animée
  • Thèmes particuliers : Théâtres de la mémoire filmique,  dispositifs et temporalité des images; l’essai comme forme; le remploi et la circulation des images; le cinéma autrichien, le cinéma et les autres arts; le cinéma et l’art contemporain, esthétique de l’art des nouveaux média, le geste filmé.