Mai
13
ven
2016
Pékin-Paris @ Auditorium de l’INHA
Mai 13 @ 9 h 00 min – Mai 14 @ 17 h 00 min
Pékin-Paris @ Auditorium de l’INHA | Paris-2E-Arrondissement | Île-de-France | France

Ces deux journées d’étude constituent une première en matière d’échanges d’expérience de l’enseignement et des pratiques du cinéma, entre le département de cinéma et de télévision de l’Académie centrale d’art dramatique de Beijing, fondé en 1999, et le département d’études cinématographique et audiovisuelles de l’université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis, fondé en 1971-72, caractérisés par leur association de l’histoire, de la théorie, de la pratique et de l’approche économique, ainsi que par leur inscription dans le contexte d’enseignements artistiques d’autres disciplines, tant à Beijing au sein de l’Académie d’arts dramatiques qu’à Saint-Denis au sein de l’UFR Arts, philosophie, esthétique.

Juin
30
jeu
2016
Pékin-Paris @ Auditorium de l’INHA
Juin 30 @ 9 h 00 min – Juil 1 @ 17 h 00 min
Pékin-Paris @ Auditorium de l’INHA | Paris-2E-Arrondissement | Île-de-France | France

Ces deux journées d’étude constituent une première en matière d’échanges d’expérience de l’enseignement et des pratiques du cinéma, entre le département de cinéma et de télévision de l’Académie centrale d’art dramatique de Beijing, fondé en 1999, et le département d’études cinématographique et audiovisuelles de l’université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis, fondé en 1971-72, caractérisés par leur association de l’histoire, de la théorie, de la pratique et de l’approche économique, ainsi que par leur inscription dans le contexte d’enseignements artistiques d’autres disciplines, tant à Beijing au sein de l’Académie d’arts dramatiques qu’à Saint-Denis au sein de l’UFR Arts, philosophie, esthétique.

Sep
22
jeu
2016
Chantal Akerman, retours sur l’œuvre @ Université Paris 8
Sep 22 @ 11 h 00 min – 19 h 00 min
Chantal Akerman, retours sur l'œuvre @ Université Paris 8  | Saint-Denis | Île-de-France | France

Chantal Akerman, retours sur l’oeuvre

Salle de projection A101

Dans une certaine urgence qui s’est faite aussi évidence, nous avons été plusieurs à vouloir accompagner la disparition de Chantal Akerman, pour deux raisons : le thème de la Semaine des Arts (qui devait initialement accueillir cette journée), « L’Art engage », nous a semblé résonner fortement avec l’oeuvre de l’artiste, tout comme la mobilisation qui s’est développée tout au long du second semestre 2015-2016 et les nombreuses réalisations qui les ont accompagnées.

Il existe une profonde parenté entre son travail et l’approche du cinéma telle qu’elle se déploie au sein de l’université Paris 8, comme en ont témoigné notre émotion et notre désir d’agir à l’annonce de sa mort.
Nous proposerons tout au long d’une journée une série de discussions, ouvertes aux intervenants d’autres arts (notamment la danse) et à tous ceux qui le souhaitent, à partir d’interventions et d’extraits autour des trois thèmes suivants :
à la recherche de l’autre, espaces et plans, comédie et burlesque, l’engagement. Cette journée s’articulera avec une programmation de films de Chantal Akerman pendant la semaine de pré-rentrée. Ces projections se dérouleront au sein de l’UFR Arts, Philosophie, Esthétique et au cinéma L’Ecran de Saint-Denis, et la présentation en sera assurée par des étudiants et doctorants.

Déc
15
jeu
2016
Intolerance de David Wark Griffith, 100 ans de cinéma (1916-2016) @ Université Paris 8
Déc 15 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Intolerance de David Wark Griffith, 100 ans de cinéma (1916-2016) @ Université Paris 8 | Saint-Denis | Île-de-France | France

Intolerance  de David Wark Griffith, 100 ans de cinéma (1916-2016)

Bâtiment B, salle B106

Le centenaire d’Intolerance, sorti en septembre 1916, est l’occasion pour nous de revivre l’étonnement suscité par ce film-monstre de David Wark Griffith. Expérimentation unique des formes cinématographiques, sans descendance véritable, Intolerance n’en a pas moins traversé le Siècle. Au cours de ces cent années de cinéma qui nous relient à lui, Intolerance a pu tantôt resurgir tel un flash, un éclair, constituant ainsi à son tour une nouvelle partie à monter dans l’histoire du cinéma, tantôt se perpétuer par une métamorphose continue de ses formes et de ses récits, jouant par agrégation, variation ou déviation sur l’histoire polyphonique des formes filmiques que nous explorerons lors de cette journée d’études.

Voir le programme

Juin
2
ven
2017
Séances des années folles. Salles Pratiques Techniques. @ CNC
Juin 2 @ 9 h 00 min – 21 h 45 min
Séances des années folles. Salles Pratiques Techniques. @ CNC | Paris | Île-de-France | France
Séances des années folles. Salles Pratiques Techniques.
CNC, Salle des Fresques.

Introduction au projet de recherche « Séances de cinéma : sémantique, pratiques et imaginaires » porté par les membres de Kinétraces, cette journée d’études vise à engager une réflexion sur la notion de séance dans la France des années folles, en interrogeant plus particulièrement ici les éléments alors en pleine mutation qui la définissent, tels que la salle, les pratiques et les techniques, ainsi que les liens entre cinéma et architecture, théâtre, littérature ou encore musique. Les années 1920 sont en effet charnières pour l’étude de l’évolution des conditions de monstration des films, entre stratégies de standardisation, développements de secteurs spécialisés et non-commerciaux, et usages créatifs de la séance. La journée se clôture par une reconstitution de séance de projection du film La Tierra de los toros (1924) réalisé par Musidora, à la fois œuvre cinématographique et théâtrale, spectacle mixte intégrant des numéros de danse et de chant sur scène.

Comité d’organisation (Université Paris 3 / Université Paris 8) : Manon Billaut, Emmanuelle Champomier, Agnès Curel, Marién Gómez Rodríguez, Céline Pluquet, Élodie Tamayo.

Télécharger le programme

Juin
26
lun
2017
La Grèce dans la tourmente cinématographique. @ Université Paris 3, Maison de la recherche, Salle Claude Simon
Juin 26 @ 9 h 30 min – 18 h 00 min
La Grèce dans la tourmente cinématographique. @ Université Paris 3, Maison de la recherche, Salle Claude Simon | Paris | Île-de-France | France
La Grèce dans la tourmente cinématographique. Quels regards politiques par temps de crise ?

Salle Claude Simon

Cette journée souhaite revenir sur le formidable bouillonnement créatif du jeune cinéma grec que critiques, universitaires et arpenteurs de festivals observent depuis 2009 où la Grèce a été touchée de plein fouet par une crise économique d’ampleur européenne. Le renouvellement se situe tant au niveau des scénarios que des formes filmiques alors qu’un sentiment d’étrangeté caractérise une part de ces fictions peu diffusées en France. On interrogera une absence, ou tout du moins un défaut de présence explicite de l’élément politique dans le cinéma hellénique, pourtant conçu dans un temps de précarité économique, de conflictualité politique et de mobilisation sociale à l’encontre des mesures d’austérité. En effet, les longs métrages politiques paraissent constituer un genre impossible dans le contexte contemporain de crise tandis qu’ils ont représenté un pan majeur du nouveau cinéma grec des années 1970-1980. La production de documentaires sur les mouvements sociaux s’est néanmoins accrue mais les cinéastes de fiction semblent préférer l’allégorie sociale à la représentation des luttes. Où réside malgré tout le politique dans la filmographie produite depuis le début de la crise ?

Comité d’organisation : Evgenia Giannouri (IRCAV, Paris 3), Mélisande Leventopoulos (ESTCA, Paris 8), Achilleas Papakonstantis (UNIL).

Aide à l’organisation : Eirini Androulaki et Boualem Khelifati, étudiants et Claire Demoulin, doctorante, à Paris 8.

Télécharger le programme

Sep
18
lun
2017
Géographies de la distraction @ ENSAD
Sep 18 @ 10 h 30 min – 16 h 30 min
Géographies de la distraction @ ENSAD | Paris | Île-de-France | France
Géographies de la distraction
ENSAD, Salle 308

Sous l’intitulé « Géographies de la distraction », cette journée d’études se propose de faire entendre les diverses acceptions que connaissent les notions de distraction et de divertissement selon les langues de différents pays : français, anglais, italien, russe, allemand, japonais et grec. La séance proposera plusieurs éclairages sur l’utilisation de ces termes et les in exions spéci ques que leur donnèrent certains auteurs ou pratiques. À travers Pier Paolo Pasolini, Sergei Eisenstein, Busby Berkeley, Max Neuhaus, Giovanni Anselmo, Georges Méliès, Alexei Guerman, ou encore Noburo Ofuji, parmi d’autres, on parlera d’entertainment, d’afairési et de diaskedasi, d’otvlechenie et de razvletchenie, d’engeikai et de goraku, de Geistesabwesenheit et de Zerstreuung, de distrazione et de divertimento.
Les participants interviendront en tandem pour chaque langue : Ada Ackerman, Madeleine Aktypi, Joël Augros, Daniele Balit, Emmanuel Dreux, Marie Pruvost-Delaspre, Antonio Somaini, Cécile Sorin,
Paul Sztulman, Barbara Turquier, Anne Zeitz et Eugénie Zvonkine.
Journée d’études organisée par Paul Sztulman et Dork Zabunyan.

EN PARTENARIAT AVEC :
Labex Arts-H2H, ENSAD, ESTCA (Université Paris 8)
Cette journée s’inscrit dans le cadre du projet Arts-H2H intitulé « Politiques de la distraction », porté par Paul Sztulman (ENSAD) et Dork Zabunyan (ESTCA, Université Paris 8).
Cette journée bénéficie d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme Investissements d’avenir (convention attributive d’aide ANR-10-LABX-80-01).

Télécharger le programme

 

Déc
5
mar
2017
La Novellisation. Études de cas @ Université Paris 8 - Bâtiment B - Salle 106
Déc 5 @ 9 h 30 min – 17 h 30 min
La Novellisation. Études de cas @ Université Paris 8 - Bâtiment B - Salle 106 | Saint-Denis | Île-de-France | France
La Novellisation. Études de cas

Cette Journée d’études du 5 décembre 2017 se veut la poursuite du travail effectué lors d’une première Journée qui a eu lieu le 10 décembre 2014 et qui s’intitulait : « La Novellisation – Peut-on parler d’adaptation ? ». Des questions d’ordre théorique et historique y seront de nouveau abordées, par d’autres intervenants, mais il s’agira surtout d’étudier précisément des œuvres – d’où le titre « études de cas » – qui sont des « adaptations à l’envers », ou des écrits littéraires renvoyant à l’univers du cinéma et des films, ou à certains films en particulier.
La Journée devrait permettre de montrer que les types de transpositions à partir d’un film ou d’un scénario sont nombreux. Que la Novellisation est un phénomène complexe, polymorphe, visant des lectorats assez différents, et qui répond à des projets, des intentions diverses – artistiques, idéologiques, commerciales…

Organisation : Enrique Seknadje
Aide à l’organisation : Quentin Flaicher
Équipe d’accueil : Esthétique, Sciences et Technologies du Cinéma et de l’Audiovisuel [ESTCA]

→ Télécharger le programme

Jan
29
mar
2019
Politiques du cinéma et territoires @ Université d'Angers, Le Quatre - Espace cutlurel
Jan 29 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Politiques du cinéma et territoires @ Université d'Angers, Le Quatre - Espace cutlurel
Politiques du cinéma et territoires 
Organisée à l’initiative du projet ANR Cluster 9-3, en partenariat avec le festival Premiers Plans et en collaboration avec la SFR Confluences de l’Université d’Angers

Conçue comme un dialogue entre chercheurs et professionnels du cinéma, cette journée d’études entend questionner les politiques du cinéma menées par les collectivités territoriales. Tout en considérant le panorama d’ensemble, il s’agira d’essayer de cerner les spécificités, et différences, à la lumière d’études de cas territoriales. Depuis le début des années 2000, les collectivités territoriales ont développé, et renforcé, leurs politiques du cinéma (et plus largement de l’audiovisuel). Ce phénomène, qui repose sur un certain nombre d’objectifs communs, se caractérise aussi par une diversité de choix, de moyens et de mises en application.

Par ailleurs, à une heure de grands redécoupages administratifs et dans un contexte budgétaire contraint, le devenir de ces politiques locales du cinéma mérite d’être interrogé. Comment, dans ce contexte, les projets de cinéma doivent-ils se réinventer ?

Dans le cadre du projet Cluster9-3

→ Consulter le programme de la journée

Mai
16
jeu
2019
Visual Salonica – Jalons pour un projet de recherche collectif @ INHA, Salle Vasari
Mai 16 @ 21 h 00 min – Mai 17 @ 18 h 00 min
Visual Salonica - Jalons pour un projet de recherche collectif @ INHA, Salle Vasari  | Paris | Île-de-France | France
Visual Salonica Jalons pour un projet de recherche collectif sur les cultures visuelles à Thessalonique Premier atelier consacré à la période 1912-1945

Journée organisée par les laboratoires de recherche HiCSA et ESTCA des universités Paris 1 et Paris 8 avec le soutien de l’École française d’Athènes. 

Selanik, Salonique, Thessalonique est, au tournant des XIXe et XXe siècles, un lieu de vie et de côtoiement de Grecs orthodoxes, Turcs musulmans, Dönme, Serbes, Bulgares, Arméniens grégoriens, Albanais, Tsiganes et, surtout de Juifs sépharades particulièrement nombreux – une mosaïque de communautés dont témoignent, en langue française, les travaux de Meropi Anastassiadou. Or la ville semble entretenir un rapport fusionnel aux images reproductibles fixes et animées. Cette relation que nous postulons intime et particulièrement marquante, nous paraît prégnante durant une longue période de bouleversements politiques, culturels et sociaux couvrant a minima la fin de l’Empire ottoman, l’avènement de l’État grec moderne jusqu’à l’annexion nazie même si l’après-Seconde guerre mondiale (de la guerre civile à la metapoliteusis) mériterait d’être envisagée. Elle doit être rattachée d’office à l’allure cosmopolite de la ville, au devenir de son peuplement multiethnique et à son hellénisation progressive après 1912 puis 1917, mais également aux circulations balkaniques dont Thessalonique constitue encore un pivot au XXe siècle. Ce sont ces points de cristallisation entre une histoire urbaine houleuse et des trajectoires iconiques plurielles que nous souhaitons entreprendre d’interroger dans une approche intermédiale et transpériodique en envisageant différents supports de production, diffusion, réception. Quelles identités visuelles véhicule cette ville transnationale en mutation radicale ? En mobilisant les outils épistémologiques des visual studies, ce champ peu arpenté dans les historiographies grecque, anglosaxonne comme francophone sera à l’ordre du jour lors d’une première journée prospective qui se veut le ballon d’essai d’un projet d’envergure internationale. 

→ Consulter le programme de la journée

 

 

Juin
15
sam
2019
Le corps dans le cinéma et la cinéphilie italiens @ Maison de la Recherche, salle A2-202 Université Paris 8
Juin 15 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
Le corps dans le cinéma et la cinéphilie italiens @ Maison de la Recherche, salle A2-202 Université Paris 8
Le corps dans le cinéma et la cinéphilie italiens
Journée d’études doctorale organisée par le laboratoire de recherche ESTCA de l’Université Paris 8, avec le soutien de l’EDESTA

Cette journée d’étude pluridisciplinaire entend réunir les jeunes chercheurs ayant pour objet le cinéma italien autour d’un dénominateur commun : le corps dans le cinéma italien. Ce thème peut être décliné de multiples façons et couvrir différentes périodes du cinéma italien, il est ouvert aux sciences humaines, aux approches dites culturelles comme aux questions de représentation ou de réception. Certaines de ces problématiques abordent de façon frontale des caractéristiques techniques ou culturelles typiques du cinéma italien.

→ Pour plus d’informations et pour consulter le programme de la journée

 

Juin
25
mar
2019
L’aséance ou le site du film expérimental @ Salle de projection bleue nuit tropicale A1 181 (Bâtiment A), Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis
Juin 25 @ 10 h 00 min – 17 h 30 min
L’aséance ou le site du film expérimental @ Salle de projection bleue nuit tropicale A1 181 (Bâtiment A), Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis
Journée d’étude L’aséance ou le site du film expérimental
Alternant analyses de spécialistes et projections de quelques perles des avant-gardes et du cinéma expérimental (en 16 mm argentique et en numérique), cette journée d’étude inaugurale du projet de recherche ArTeC « Temps profonds du cinéma expérimental » se propose de reconsidérer les avant-gardes et l’expérimentation cinématographique au prisme de la séance de projection. Cette dernière a en effet constitué un cadre d’expérience singulier de présentation et de réception des films non seulement par ses formes innovantes et décalées, mais aussi par ses lieux, circonstances, dispositifs : aséances, pour le dire selon une formule inspirée par Jean-François Lyotard, « conformes à l’exigence pyrotechnique » et produisant des « intensités jouissives[1] » ; événements dont le site (spécifique) peut demeurer introuvable, imaginaire et tourne souvent le dos aux bienséances de l’exploitation cinématographique standard.

[1] « L’acinéma » [Revue d’esthétique, 1973], in Des dispositifs pulsionnels, Jean-François Lyotard, Paris, éd. Galilée, 1994, p. 60.

Journée d’étude réalisée avec le soutien de l’EUR ArTeC, dans le cadre du programme Temps profonds du cinéma expérimental et avec le concours de l’équipe d’accueil ESTCA (Esthétique, Sciences et Technologies du Cinéma et de l’Audiovisuel), du service audiovisuel du département Cinéma de l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, et de Cinédoc.

Comité d’organisation : Grégoire Quenault, Jennifer Verraes, Dominique Willoughby

Juin
27
jeu
2019
Après les réseaux sociaux – Journée d’étude @ École nationale supérieure des arts décoratifs
Juin 27 @ 8 h 30 min – 20 h 00 min
Après les réseaux sociaux - Journée d'étude @ École nationale supérieure des arts décoratifs
Journée d’étude Après les réseaux sociaux. Pratiques, esthétiques et éthiques d’une écologie des Contenus Générés par les Utilisateurs

En réponse à la massification de la production de textes et d’images liée à l’essor des plateformes de réseaux sociaux en ligne, de plus en plus d’artistes empruntent, citent et réinventent dans leurs œuvres des Contenus Générés par les Utilisateurs (CGU). L’essor de ces pratiques d’appropriation et de détournement semble signaler la généralisation de l’attitude incarnée par l’artiste Douglas Huebler, qui déclarait dès 1969 : « Le monde est rempli d’objets, plus ou moins intéressants ; je n’ai pas envie d’en ajouter davantage ». Aujourd’hui, les artistes s’appro- prient des textes et des images issus d’Internet. Considérées dans leur ensemble, ces œuvres nous questionnent sur le devenir des CGU, au statut encore largement indéterminé,
à la fois documents et créations à part entière. Elles nous invitent également à interroger les dispositifs d’éditorialisation des réseaux sociaux eux-mêmes, dont les artistes reproduisent, moquent ou subvertissent les mécanismes.

Le terme de « recyclage » semble en effet identifier les CGU à des détritus numériques, que la créativité de l’artiste élèverait au rang d’art en leur ajoutant du crédit symbolique et culturel. À l’inverse, la notion humaniste d’« écologie » invite à envisager le réemploi comme un changement d’environnement, dotant l’objet approprié de fonctionnalités et de significations nouvelles alors qu’il était condamné à l’oubli par l’hyperproduction numérique contemporaine. Penser ces pratiques artistiques à l’aune d’une écologie des médias permet d’en considérer les productions comme des objets privilégiés pour l’étude de l’écosystème médiatique, social et politique des réseaux sociaux. C’est à l’aune de ces questions que les artistes, universitaires et professionnels de la journée essaieront de réfléchir, dans un esprit interdisci- plinaire mêlant la pratique artistique et la réflexion théorique sans oublier le travail des acteurs culturels permettant la valorisation et la diffusion de ces œuvres.

→ Voir le programme

INSCRIPTION OBLIGATOIRE PAR MAIL
Dans le cadre de Vigipirate Alerte Attentat, l’accès à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs est restreint sur inscription obligatoire par retour mail (ecologiedescgu@protonmail.com) d’ici au 24 juin. Une pièce d’identité devra être présentée à l’entrée de l’ENSAD. Merci de votre compréhension.